jeudi, novembre 24, 2005

 

Jan Kounen - Darshan.

Jan KOUNEN Né le 2 mai 1964 à Utrecht (Pays-Bas)A étudié aux Arts Décoratifs de Nice (E.P.I.A.R.), plus particulièrement dans les domaines cinéma/animation/pixillation. Il sort en 1988 avec le Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique. Il y tourne ses premiers courts métrages en super 8mm (soft) et 16mm (LA MORT JAUNE - THE BROADWORD) et réalise également des films d'animation pour la TV hollandaise. Il devient ensuite assistant opérateur et réalisateur pour des clips vidéo et des documentaires et caméraman reporter pour une agence d'images. En 1989, il réalise GISÈLE KÉROSÈNE, qui obtient le Grand Prix du court métrage au Festival d'Avoriaz et, l'année suivante, L'ÂGE DE PLASTIC avec le groupe ELMER FOOD BEAT. Tout en poursuivant des projets d'écriture (adaptation d'un roman de Serge Brussolo, série TV Gisèle Kérozène), il signe en 1990 ses premiers clips vidéo pour Pauline ESTER ("Le monde est fou"), ELMER FOOD BEAT ("Daniela"), CHIHUAHUAS et ERASURE ("Voulez-vous", "Lay All Your Love On Me"). Il filme également de nombreux spots publicitaires en France, Allemagne et Grande-Bretagne (pour Nuts, Peugeot, Tang, Gordon's Gin, Miko, Adidas...). Jan KOUNEN écrit le projet de VIBROBOY en 1991 avec Carlo de BOUTINY qu'il tourne en 1993. Ce court métrage obtient le Prix de la Recherche au Festival de Clermont-Ferrand. Il réalise également CAPITAINE X, court métrage dit "inachevé", puis LE DERNIER CHAPERON ROUGE, une petite comédie musicale avec Emmanuelle BEART, chorégraphiée par Philippe DECOUFLE et photographiée par Tetsuo NAGATA. Jan réalise son premier long métrage, DOBERMANN, en 1995, très controversé mais très remarqué. Parti ensuite en repérages au Mexique et au Pérou pour son projet d'adaptation de BLUEBERRY, il découvre la culture chamane des shipibo-conibos, dont il tombe amoureux ; il lui consacre plusieurs mois au cours desquels il filme un long métrage documentaire : OTHER WORLDS (sortie 2004). Il crée une association : SPIRIT OF THE ANACONDA et programme une série de documentaires de 52 minutes : ANOTHER REALITY.
2003 - Blueberry, l'expérience secrète fiction / 35mm / couleur 2003 - Another Reality série de documentaires / DV et 16mm / couleur 2000 - Other Worlds documentaire / DV / couleur1997 - Dobermann fiction / 35mm / couleur 1993 - Vibroboy fiction / 35mm / couleur/ 30'/ Prod Gédéon prix de la recherche festival de Clermont-ferrand 1991 - L'âge de plastic fiction/ 35mm/ noir et blanc / 30' avec le groupe elmer food beat / prod Ganessa 1989 - Gisèle kérozène fiction/35mm/couleur/4'30" grand prix du court métrage festival d'avoriaz 1987 - Het Virus animation banc titre/video/1'30" prod. N.O.S 1987 - Het journaal dessin animé/ vidéo/30" prod N.O.S 1986 - Soft animation volume/super8/couleur/5'/ prod E.P.I.A.R 1986 - The broadsword fiction /16mm/couleur 7' 1986 - Les aventures de Jeff Blizzard fiction/16 mn n&b / 4'30" coréalisé avec patrick Segui / prod E.P.I.A.R Assassins "Touche d'espoir" - Avril 1999 / Tournage à Paris Chaval - Chihuahuas / 4'30" / prod Ganessa Le monde est fou - Pauline Ester / 3'30" / prod Ganessa Le plastique c'est fantastique - Elmer food beat / 4' / prod Ganessa Daniela - Elmer food beat / 3'30 / prod Ganessa Voulez vous - Erasure / Abba / 5' / prod H.L.A (R.U.) Lay all your love on me - Erasure / 4'30"/ prod H.L.A (R.U.) Always - vidéo clip Erasure 4' / R.U. prod H.L.A. Run to the sun - vidéo clip Erasure 3'30" / R.U. prod H.L.A.

Curieux film "Darshan est un carnet de voyage au cœur de la tradition hindoue de l'Inde, à la rencontre d'Amma, l'une des plus populaires et influentes "grandes âmes" vivantes (Mahatma), ces maîtres spirituels profondément ancrés dans la tradition hindoue. Amma, une femme d'une cinquantaine d'années, exprime aux humains son amour universel en chantant et priant avec eux. Mieux encore : dans une seule journée, elle serre quelques instants dans ses bras plus de 20 000 pèlerins. Des foules de gens font la queue pendant des heures pour vivre cet instant, et doivent faire laver leur visage en sueur avant d'approcher Amma. Dans la meilleure tradition du cinéma documentaire, Jan Kounen ne prend pas clairement position face à ce phénomène, assez surprenant pour un esprit occidental, du gourou qui semble rendre les gens heureux par un simple sourire et une courte étreinte. En observateur apparemment neutre qui reste toujours au plus près d'Amma, la caméra suit cette femme dans un voyage à travers l'Inde, rythmé par plusieurs cérémonies du Darshan où elle serre dans ses bras plusieurs milliers de pèlerins. On est frappé dans ce film par la beauté des images, mais plus encore par tous ces gens venus d'Europe et d'Amérique qui vivent dans l'orbite de la Mahatma et ont mis entièrement leur vie à son service. Le film ne s'interroge pas sur leurs motivations, mais on sent très vite qu'ils devaient être désespérément en quête d'un sens à leur vie. Et même s'ils semblent maintenant l'avoir trouvé dans l'enseignement hindou et dans l'amour d'Amma, ce film documentaire ne tarde pas à démasquer les apparences : pour qui observe bien, ces disciples occidentaux de la « grande âme » ne semblent pas vraiment convaincants, ils devraient paraître plus paisibles, plus sereins. Il est possible qu'Amma, avec ses rites d'étreinte et ses prédications banales (il n'est pas bon que des enfants meurent ; le terrorisme est une mauvaise voie, etc.) soit guidée par de bonnes intentions et qu'elle n'ait pas déjà accumulé une fortune. Possible... Mais Jésus, lui au moins, a lui-même lavé les pieds de ses disciples. En tout cas, ce que montre bien le film, peut-être même sans l'avoir voulu au départ, c'est qu'il faut une bonne dose de naïveté pour croire qu'il suffit, quand on a grandi à l'occidentale, d'adopter la spiritualité hindoue pour trouver la paix intérieure. Un nouveau chiffre record sur le nombre de gens embrassés par Amma s'inscrit en gros sur l'écran, faisant l'effet d'un commentaire ironique et amer sur cet amour débité à la chaîne."

Comments: Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?