dimanche, octobre 30, 2005

 

On s'en bat les bollocks.

Sex Pistols, Quel petit crétin ce Sid, il était vicieux Il était punk il en est mort le con…à 21 ans. No future mon cul. L'histoire du groupe remonte à l'école secondaire à Shepherd en Angleterre en 1972 alors que Steve Jones (né le 3 septembre 1955 à Londres en Angleterre) et Paul Cook (né le 20 juillet 1956 à Londres en Angleterre) décident de former un groupe appelé The Strand avec leur compagnon de classe Warwick Nightingale comme chanteur. Jones joue la guitare et Cook la batterie. Jimmy Mackin et Steve Hayes allaient venir compléter l'alignement original. Les instruments et l'équipement étaient fournis, ou plus précisément volés par Jones, qui avait appris à voler par sa mère et son beau-père. Il passait beaucoup de temps au magasin "Let It Rock" que possédait Malcolm Mac Laren et Vivienne Westwood qui y vendaient entre autres de l'équipement sado-masochiste et des t-shirts pornographiques. Jones demande à McLaren de trouver un local pour que le groupe puisse répéter et celui-ci trouve le Covet Garden Community Centre. On peut alors dire que Malcolm McLaren est devenu officiellement le gérant du groupe.Glen Matlock (né le 27 août 1956 à Paddington en Angleterre), que connaissait McLaren, joint les rangs du groupe à la basse. La priorité pour le groupe selon McLaren était de trouver un chanteur et Nightingale est congédié. Un visiteur régulier du magasin de McLaren surnommé "Sex", John Lydon (né le 31 janvier 1956), venait de déménager dans un squat avec Sid Vicious (né John Simon Ritchie le 10 mai 1957 à Londres en Angleterre). Lydon qui avait les cheveux verts et portait un t-shirt avec l'écriteau "I Hate Pink Floyd" (je hais Pink Floyd), auditionne alors pour le groupe en accompagnant Alice Cooper sur le jukebox du magasin. Comme Jones ne cessait de passer des commentaires sur les dents pourries de Lydon, on le surnomme Johnny Rotten, nom qui lui resterait tout au long de sa carrière. C'est McLaren qui suggère au groupe le nom de Sex Pistols en empruntant un slogan sur un des t-shirts qu'il avait en magasin. Au début, ils reprennent essentiellement des succès des années 60, mais ils commencent rapidement à écrire leurs propres chansons. Leur premier spectacle est en support à Bazooka Joe (avec Adam Ant) en novembre 1975 au St. Martin's College de Londres. Ce premier spectacle plutôt court ne passerait pas à l'histoire. Les spectacles suivants commenceraient à attirer certains fans et leur réputation commencerait alors à s'étendre. De la violence lors d'un spectacle à Dingwalls force la sécurité à les expulser et leur réputation de fauteurs de troubles grandissant, ils sont bannis d'un festival punk en France, le Mont De Marson. Ils commencent à jouer tous les mardis soir au 100 Club de Londres. Suite à une tournée en Angleterre, qui inclut un spectacle à la prison Chelmsford, ils jouent au 100 Club en septembre 1976 dans le cadre d'un festival punk qui comprend aussi des artistes comme The Damned, The Clash, The Vibrators et Siouxsie & The Banshees avec Sid Vicious qui y jouait alors la batterie. Le 8 octobre, le groupe signe un contrat avec EMI et enregistre peu de temps après son premier simple, 'Anarchy In The UK'. Le 1er décembre, le groupe fait une apparition à la télévision en tant que remplaçant de dernière minute. Ils arrivent à peine 5 minutes avant d'entrer en onde en direct. L'intervieweur Bill Grundy, qui est ivre, tente de les provoquer et leur demande de dire quelque chose de vulgaire. Particulièrement pour Steve Jones, la porte étant grande ouverte, il en profite pour lancer une suite de vulgarités qui n'étaient pas nécessairement de circonstance pour une émission de début de soirée. Le jour suivant les pages frontispices de tous les quotidiens montraient des photos du groupe et on désirait que EMI laisse tomber les Sex Pistols. Anxieux, les promoteurs annulent tous les spectacles prévus pour décembre, sauf 3. En février 1977, Glen Matlock quitte le groupe et est remplacé par Sid Vicious qui ne sait pas du tout jouer de la basse. En mars, le groupe signe un nouveau contrat avec A&M Records. Comme le premier 45 tours qui devait sortir était 'God Save The Queen', on signe le contrat à l'extérieur de Buckingham Palace et on prend le tout en photo. À peine quelques jours plus tard, suite à un fracas de Sid, la maison de disques décide de jeter les Sex Pistols dehors prétextant la mauvaise foi de McLaren lors de la signature du contrat. En mai, ils signent leur 3è et dernier contrat de disques avec Virgin et 'God Save The Queen' est enfin mis sur le marché. On y trouvait une photo de la reine avec le nez épinglé, dans la plus pure tradition punk. C'est donc sans surprise que le simple se retrouve bannit à une très grande échelle. Lors du jubilée d'argent de la reine d'Angleterre, les Sex Pistols donnent une performance sur un bateau. Ils se font arrêter à leur arrivée sur la rive par des policiers pour désordre public et avoir été en état d'ébriété avancé. D'autres charges d'obstruction et d'injures à l'endroit des policiers s'ajouteront. Ils sont définitivement devenus les rois de la controverse. Deux nouveaux simples sont mis sur le marché: 'Pretty Vacant' (joué à l'émission "Top Of The Pops") et 'Holidays In The Sun'. Peu de temps après, en octobre 1977, le très attendu premier album du groupe "Never Mind The Bollocks, Here's The Sex Pistols" est mis sur le marché. Il se rend directement au sommet des palmarès, malgré que certains magasins de disques refusent de le mettre sur les tablettes. Après une tournée secrète pour éviter d'être bannis, ils font leur dernier spectacle en Angleterre au Ivanhoes à Huddersfield le jour de Noël 77, avant de partir aux États-Unis pour 8 spectacles. Au dernier spectacle en sol américain à San Francisco, Rotten qui en avait assez du groupe lance la phrase désormais célèbre "Avez-vous déjà eu le sentiment de vous être fait avoir?". Il serait congédié le lendemain et partirait former son propre groupe, Public Image Limited, avec qui il enregistrerait plusieurs albums. Quelques jours après le congédiement de Rotten, Cook, Jones et McLaren se rendent à Rio pour rencontrer et enregistrer avec Ronnie Biggs qui y est alors en exil. Déprimé, Sid Vicious enregistre de son côté une version de 'My Way' et donne son spectacle d'adieu au Camden's Electric Ballroom sous le nom de The Vicious White Kids avec l'ex-bassiste des Sex Pistols, Glen Matlock. En octobre 1978, l'amie de coeur de Sid, Nancy Spungen, est retrouvée morte dans leur chambre d'hôtel à New York. Sid est accusé du meurtre et se retrouve en prison. Il est relâché grâce à une caution de 50 000$ payée par McLaren. Il est à son tour retrouvé mort le 2 février 1979 d'une surdose d'héroïne, alors qu'il était en attente de son procès. Laissant une lettre de suicide "We had a Death pact, I have to keep my half of the bargain, please bury me next to my baby, bury me with my leather jacket, jeans and my motor boots. Good bye." (Pour les non-anglophones : Nous avions un pacte avec la Mort, je devais garder ma moitié hors de ce marché, s'il vous plait enterez moi aux cotés de mon amour avec mon blouson de cuir, mon jean et mes bottes de moto. Adieu.), il avait alors 21 ans 21 ans..putain, quel gachis…. Les Sex Pistols sont désormais officiellement du passé. En 1996, 20 ans après leurs débuts officiels, John Lydon (qui ne veut plus se faire appeler Johnny Rotten), Steve Jones, Paul Cook et Glen Matlock décident de reformer les Sex Pistols le temps d'une tournée, le Filthy Lucre Tour. La tournée connaît un succès incroyable alors qu'ils font le tour de la planète et terminent le tout à Santiago au Chili le 7 décembre 1996. Un album en concert allait être mis sur le marché suite à cette tournée, "Filthy Lucre Live". Enfin tout ca pour dire que les gentils libertines et le crétin bouffi de Pete "poupon" Doherty n’ont rien inventés…

Comments:
je rêve! deux liens dans un post! Well done D.
 
Pourquoi y a t'il qqchose plutôt que rien ?

J'aime la matière...

Et puis ces cons de liens un coup sur deux trois mois après ils ne relient plus rien...

Mais t'as vu j'ai fait des efforts...
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?