jeudi, novembre 17, 2005

 

Blurk.

J'étais fan, je le suis encore à trente ans, comme quoi y a des maux qui durent... "L'histoire commence en 1980, quand Damon Albarn (né en 1968) et Graham Coxon (né en 1969) se rencontrent au collège de Stanway à Colchester (Essex). Tous les deux étaient des passionnés de musique : Damon, londonien de naissance (né à l'hôpital de Whitechapel), est le fils de Keith (un ancien illuminé de la scène psychedelic-rock de la fin des années 60) et de Hazel (compagnie de théâtre de Joan Littlewood). Arrivé à Colchester vers la fin des années 1970, le jeune Damon commence à étudier le piano et le théâtre. Graham, qui est né sur une base aérienne en Allemagne, a atterri à Colchester en 1977. Graham a été encouragé à apprendre le saxophone, un instrument dont - environ 15 ans après - il jouerait en tant que membre de blur pour " jubilee " (sur " Parklife "). A 12 ans, Graham commence à jouer de la guitare. Alex James a grandi à Bournemouth sur la côte du sud de l'Angleterre, et est venu à Londres vers la fin des années 1980 pour étudier à l'université Goldsmith, où il a rencontré la première fois Graham. Colchester, né Dave Rowntree, fils d'un ingénieur son de la BBC et d'une pianiste, a appris à jouer de la cornemuse très jeune, recevant un diplôme de batteur un peu plus tard (!). Ces quatre hommes ont formé un groupe art-punk bizarre, Seymour. Damon était chanteur et parolier (et jouait du clavier), Graham était à la guitare, Alex était à la basse et Dave était le batteur. Après avoir joué une douzaine de fois environ à Londres, ils ont transformé Seymour en blur, en signant avec Food Records vers la fin de 1989. Pour la petite histoire, Food, qui existe surtout grâce à blur, est plus tard associé au label Parlophone (EMI Records), qui n'est autre que le label des Beatles..La première chanson de blur était le single " She's So High ", en 1990. L'histoire a vraiment commencé à prendre de la vitesse avec le single suivant, " There's No Other Way ", un hit en Grande-Bretagne au printemps 1991, qui met en cause la way of life toute tracée des anglais (avec des belles gélatines tremblantes dans le clip). Numéro 7 au hit en Grande-Bretagne, le succès de "Leisure", premier album du groupe, est devenu trop grand et blur amorce un changement complet avec le single " Popscene " en mars 1992, qui ne sortira jamais sur album sauf en live sur des imports Japonais (il a fallu la blur box set, en 1999 pour que l'on retrouve ce titre somptueux en version studio). Damon s'était tranformé en un nouveau parolier : passé du spectateur hésitant au commentateur, il a composé les chansons qui constituent leur album d'étudiant en deuxième année, au titre ordurier :) " Modern Life Is Rubbish " (sorti en mai 1993) qui est un changement de cap total. C'était une encyclopédie énorme de la britpop (de Julian Cope à XTC, des Beatles à Madness). Cet album, trop peu connu du public français, est déjà plein d'entrain. Cette vue moderne de l'Angleterre urbaine a été développée sur le troisième album de blur, " Parklife" (numéro un des charts en avril 1994), qui a pris un regard analytique et souvent complexe aux faiblesses de l'Angleterre et à ses malheurs. La musique créée par blur - guitares, basse, saxophone, batterie et claviers en plastique aliénés - a tiré de beaucoup d'influences anglaises classiques pour créer une musique fraîche, d'un air provoquant et familier. La bande a gagné quatre BRIT Awards pour ' Parklife ' début 1995. Cet album est considéré par les puristes comme le meilleur album de blur, qui joue le groupe pop sur une partie de l'album et alternatif sur une autre, les séparant par une musique digne de la piste aux étoiles ("The Debt Collector"). De toute façon, beaucoup trouve cet album gentillet alors que blur, avec Girls & Boys et son clip sulfureux (pour l'époque) va assez loin dans la provoc' anglaise (tradition oblige...). Le très mal compris "The Great Escape" est le symbole de l'arrivée de blur sur la scène mondiale. Son inspiration musicale était loin de la pop traditionnelle : le banjo, le mellotron, les valses. "The Great Escape" arriva directement dans les hits britanniques numéro un - il s'est vendue plus d'un million de copies seulement au Royaume-Uni et c'est l'album le mieux vendu de blur à cette date. Il est souvent maltraité par certains fans qui le trouve trop commercial, mais il s'avère plus efficace si l'on écoute les paroles et surtout d'autres chansons que les tubes inébranlables "Country House" et "The Story of a Charmlessman", qui étaient passés en boucle sur la radio de l'époque. blur apparaitra ensuite sur la BO de Trainspotting avec "Sing" tiré de l'album "Leisure" et "Closet Romantic", une chanson de Damon Albarn. Leur album simplement intitulé ' blur ', s'est avéré être un succès autour du globe. blur s'est finalement bien vendu en Amérique. Song 2 fut un succès. Depuis que le single est sorti, beaucoup de compagnies ont employé le 'Woohoo' pour vendre leurs produits. On le trouve par exemple dans l'excellent FIFA 98... Ce titre est devenu un standard, repris par d'autres artistes rock sur scène, et qui s'attache beaucoup à l'image de blur depuis 1997. Après leur énième tournée, blur annonce que le groupe ne se produira plus sur scène avant un moment, en tous cas plus en tournée. C'est un choix de Damon, Graham, Dave et Alex, qui n'en pouvaient plus. En 1998, blur travaille sur la BO américaine de The Dead Man on The Campus ( "Cow-Boy Song" ) et sur un titre initialement prévu pour l'album "Chief Aid", la BO de South Park : Trailer Park, qui finalement se retrouvera sur '13', après avoir été joué au festival de Glastonbury, qui consacre le retour de blur sur scène (en festival). En 1999, blur finit d'enregistrer l'album '13'. Le premier single, "Tender", sort en force au mois de février, mais n'arrive pas à arracher la première place du hit anglais... '13', qui sort en mars est devenu tout de suite le premier album vendu au Royaume Uni... mais pas pour très longtemps. Dans tous les cas, cet album, plein de "bizzareries" sonores, paramétré (ou remixé ?), enfin produit par William Orbit, est fantastique et relève d'un immense mélange musical: du punk, du rock, de l'alternatif, du rap, du gospel, et de l'expérimental. Il est aussi très apprécié en France... et les critiques le nomme souvent comme album du mois (par exemple dans Rock & Folk, en Mars 1999)C'est aussi l'année de Beagle 2 (remix de "Far Out"), le titre sort en effet en face B de No Distance Left To Run. Mais ce que vous ne savez pas c'est que Beagle 2 est le nom de la sonde européenne (European Spatial Agency) de la mission Mars 2003, et que c'est par cette jolie musique que commencera la transmission entre Mars et la Terre ( ! )Au mois de sepembre, blur fête ses dix ans, et sort un coffret réunissant tout ses singles (22) de She's So High à No Distance Left to Run, y compris le fameux Popscene et les immenses tubes "Girls & Boys", "Country House", "The Story Of a Charmlessman", "Song2", "Coffee & TV" ...En février 2000, blur apparait sur la BO de The Beach (La Plage) avec un remix de 1998 de "On Your Own" , tandis qu' Alex James travaille avec son groupe Fat Les à une nouvelle version de Jerusalem, qui a été en Juin 2000 l'hymne de l'euro 2000 et que Damon compose d'autres BOs (Ordinary Descent Criminal). En attendant le prochain album, blur sort un best of en octobre 2000, qui reste 5° dans les charts anglais et français pendant un mois... blur sort un single prometteur, 'Music Is My Radar' avec une face B inoubliable : 'Black Book'. Ensuite, blur produit un silence radio (après avoir lancer leur propre radio sur le net fin 2000). En mars 2001, Damon Albarn lance Gorillaz, son projet solo, enfin plutôt son collectif sur la scène internationale. L'album de Gorillaz est en à peine 2 mois propulsé à la tête des charts, et l'album est une des meilleures ventes 2001 en France et dans le monde entier. Ce succès assombrit quelque peu les perspectives du groupe blur... En novembre 2001, blur commence à enregistrer "Think Tank". Plusieurs sessions d'enregistrements suivront, de mai 2002 à octobre 2002. Malheureusement, Graham ne participe qu'aux deux premières sessions. La phase de production de 'Think Tank', avec entre autres Norman Cook (Fat Boy Slim) et William Orbit, se passe donc sans le guitariste du groupe. Paradoxal quand on sait que c'est le premier album autoproduit de blur (en comptant Ben Hillier comme producteur et directeur artistique) ... Début octobre 2002, Graham révèle aux journalistes de Q Magazine qu'il n'est plus dans blur (en faisant comprendre que ce n'était pas définitif). Graham sort alors son premier album solo post-blur : The Kiss Of Morning. Cet album est, selon les fans, l'un des meilleurs qu'il ait sorti...blur fini d'enregistrer son album début décembre 2002, et commence à répéter en live en Janvier 2003. Damon est alors à la guitare électrique, Dave à la batterie et Alex à la basse. Début Mars, le nouveau single, "Out Of Time", prends d'assaut les radios... un mois et demi avant sa sortie. Il semble que le nouveau son de blur soit plus qu'apprécié des journalistes, même si certains fans sont devenus fous après l'écoute d'une version rippée de l'album promo circulant sur le net. "Think Tank" sors le 6 Mai 2003, dans une fanfare de critiques très favorables dans la presse... L'album est même érigé par certains comme la réelle réincarnation de blur. Loin de ces considérations, blur n'attendait pas un succès aussi gigantesque : plusieurs mois après sa sortie, l'album aux couleurs discrètes du Maroc et des politics love songs fait toujours parler de lui... Crazy Beat, deuxième chanson si délirante de l'album devient un succès outre atlantique, se targuant même de faire la B.O. de la publicité pour des jeans américains. Il faut dire que les 70 dates de la tournée (la plus monstrueuse depuis la sortie de 'blur' en 1997) n'y sont pas pour rien, ni les changements multiples dans la musique produite... "

Comments: Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?