vendredi, septembre 30, 2005

 

Si vous passez à table.

Je ne supporte plus ces expressions à la con comme "c'est que du bonheur", "on va pas se mentir" "c'est juste pas possible" ou "c'est juste immense". Beuark ! Autre beuark à suivre. "Le cannibale de Rotenbourg : Un meurtre juste par plaisir. C'est mercredi que s'est ouvert en Allemagne, le premier procès d'un homme accusé de cannibalisme. Au printemps 2001, Armin Meiwes, 42 ans a dévoré le pénis d'un homme qu'il avait recruté par annonces sur Internet. C'est un procès sans précédent qui s'est ouvert mercredi en Allemagne. Dans le box, Armin Meiwes, 42 ans. Ce quadragénaire doit répondre aujourd'hui devant le Tribunal de grande instance de Kassel de "meurtre par plaisir". En 2001, l'accusé qui est friand de chair humaine, passe 80 petites annonces sur le net, dans lesquelles il ne cache pas ses intentions : "Recherche un homme prêt à se faire manger". Cinq hommes répondent à cette sollicitation. Parmi eux, Bernd Juergen Brandes, un employé en informatique retient toute son attention. Du même âge qu'Armin, l'homme possède comme lui des penchants homosexuels. Un rendez-vous est fixé à Rotenbourg, au domicile du cannibale. D'un commun accord, les deux hommes décident de couper le sexe de Brandes et de le déguster de concert. Après avoir sectionné le pénis, ils le flambent, le goûtent puis décide de le faire cuire. Pendant plus de 9 heures, la scène va être enregistrée sur une cassette vidéo qui sera d'ailleurs saisie par la police. Après avoir terminé leur repas, Armin Meiwes tue son invité de plusieurs coups de couteaux dans le cou. Il transporte ensuite, le corps dans sa cave, le pend par les pieds, l'étripe avant de le découper en morceaux. Appréhendé une première fois par les enquêteurs, le cannibale est néanmoins relâché faute de preuves. Mais grâce au témoignage d'un étudiant autrichien, il est de nouveau interpellé le 10 décembre 2002. C'est à cette date que cette affaire éclate au grand jour laissant les Allemands totalement sidérés. Devant les policiers, l'homme passe aux aveux affirmant "Je ne suis pas seul à avoir ce penchant. En Allemagne, il y a environ 800 cannibales". Des experts psychiatres le déclare pénalement responsable de ses actes. Son avocat, Harald Ermel compte pendant le procès plaider "l'homicide sur demande" ce qui permettrait de réduire considérablement les peines encourues. Si cette qualification est retenue par la Cour, son client risque au maximum, une peine de 5 ans de prison. Pour la défense, la victime était consentante en vertu de quoi, il ne peut s'agir d'un meurtre mais plutôt d'une forme de sado masochisme certes, portée à son extrême mais entre personnes adultes consentantes. L'accusé qui est emprisonné depuis le 10 décembre 2002 espère de son côté, que ce procès qui débute lui permettra d'empêcher des personnes possédant les mêmes penchants que lui de passer aux actes. "Ils doivent se faire soigner afin qu'il n'y ait pas une escalade comme dans mon cas" a confié le cannibale au journal Welt am Sonntag. Aujourd'hui, l'homme qui envisage d'écrire ses mémoires affirme "Je reconnais être coupable et je regrette ce que j'ai fait", tout en soulignant qu'il conserve malgré tout "un souvenir intense et positif" de Bernd Juergen Brandes. Le procès doit durer jusqu'à la fin du mois de janvier 2004. Armin Meiwes encourt une peine de 15 ans de réclusion criminelle." Bon ap.
Bravo la théorie de l'évolution...

Comments: Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?