mardi, octobre 04, 2005

 

Une déviance comme une autre.

Moi des bio à la con ? Pas du tout. "Les loutres d’Europe sont des mammifères qui appartiennent à la famille des mustélidés comme, par exemple, le blaireau et la belette. Il existe plusieurs espèces de loutres : la loutre géante, la loutre de mer, la loutre d’Europe…Ce n’est pas toujours facile de les distinguer mais il existe un bon truc : leur nez ! En effet, chaque espèce a une forme de nez typique, qui ne peut être confondu avec celui des autres. Son nom latin est Lutra lutra. Elle ne vit pas seulement en Europe mais aussi en Afrique du Nord et dans certaines parties de l’Asie. Son poids moyen est de 7 kg et elle mesure jusqu'à 1,10 mètre (dont 37 cm pour la queue). Elle est principalement nocturne. La loutre d’Europe se sent aussi bien dans l’eau que sur la terre ferme. Elle fait sa tanière (qu’on appelle une « catiche » pour les loutres) entre les racines des arbres qui poussent le long des rivières et des fleuves au cours calme. Chaque loutre a son territoire qu’elle marque par de petits tas bien visibles d’excréments. [hummm] Donc, si tu aperçois ces traces, c’est qu’il y a un terrier de loutre dans les environs [ah oui ?]. Parce qu’elle vit autant dans l’eau que sur la terre ferme, la loutre a un corps adapté à ces deux éléments. C’est ainsi qu’elle a des pattes palmées pour pouvoir nager plus vite, mais ces palmes ne sont pas trop développées et elle n’est donc pas gênée quand elle se promène. Les loutres ont une fourrure épaisse, les isolant bien du froid, et elle est imperméable. Ce manteau est bien chaud et a deux couches. En dessous, un poil très fin, dense et laineux, et par dessus, un poil long, lisse et brillant sur lequel l'eau glisse comme sur les plumes d'un canard. Ses vibrisses (ou poils de moustache !) permettent à la loutre de lui renseigner, au moindre frémissement de l'eau où nage une proie, où se trouve un obstacle à éviter. Ses yeux ronds et vifs lui donnent un air intelligent (ce qu'elle est d'ailleurs !) et hardi. Ses oreilles sont petites et se rabattent en plongée. Ses narines se pincent sous l'eau. Le plat préféré de la loutre, c’est le poisson. Mais elle se régale aussi de petits rongeurs et d’oiseaux aquatiques. Ces animaux sont d’excellents pêcheurs qui chassent surtout la nuit. Il arrive que les loutres s’entraident à la chasse et cela, notamment en rabattant le poisson l’une vers l’autre. Les loutres sont très joueuses. Leur jeu préféré ? Le toboggan ! On peut ainsi voir ces petites farceuses grimper en haut de pentes boueuses ou enneigées puis se laisser glisser jusqu’en bas, au comble du bonheur ! Parfois, elles recommencent leur manège pendant des heures d’affilée ! L'accouplement des loutres a lieu dans l'eau, après un joyeux rituel de gambades, de bousculades, de courses poursuites, de fausses bagarres et d'acrobaties étourdissantes. Les jeunes naissent aveugles et incapables de se mouvoir. Il leur faut 2 ans pour être adultes et pour se reproduire. La loutre est menacée… Dans nos régions, la loutre n’a qu’un seul ennemi : l’homme ! Jadis, on les chassait pour leur belle fourrure et aussi parce qu’elles concurrençaient les pêcheurs. Heureusement, la chasse est aujourd’hui interdite mais la loutre reste, malgré cela, toujours menacée chez nous. Parce que la plupart des cours d’eau sont pollués, la loutre ne trouve plus suffisamment de poissons pour s’installer le long des berges et manger à sa faim. En plus, les berges de nombreux cours d’eau ont été bétonnées, les arbres n’y poussent plus et les loutres ne peuvent donc plus y installer leur catiche. En fait, lorsqu'il y a des loutres dans les rivières, c'est que celles-ci sont en bonne santé : pas polluées, les berges intactes…on peut dire alors que la loutre est un indice de bonne santé du milieu. Que fait le WWF ? En Belgique, dans les années 1990, le W.W.F a mené une grande campagne de protection des loutres. La vente des pains Panda (un pain que tu peux toujours trouver aujourd’hui dans les boulangeries) a permis de recueillir de l’argent qui a été utilisé pour acheter des terrains le long des cours d’eau où la loutre avait ses habitudes (la Sûre en Wallonie et l’Yzer, en Flandre). On y a replanté ses arbres et arbustes favoris et le petit animal a timidement remontré le bout de son adorable museau. Mais tous les efforts doivent continuer car la loutre est toujours extrêmement rare en Belgique. En fait, toutes les espèces de loutres sont menacées au international, les loutres sont protégées et leurs populations toujours étroitement surveillées". Trouvé ça sur un blog "la passion des loutres"....Y a vraiment des psychos…

Comments:
En même temps, y a des psychos partout !!!!

Un tyrannosaure, ça pue terriblement

Rien n'arrête Dale Air, pas même l'haleine fétide d'un tyrannosaure. Cette petite entreprise britannique est spécialisée dans les parfums à thème. Elle crée des odeurs pour faire ressurgir de vieux souvenirs ou rendre plus attrayantes les visites de musées. Si les nez de Dale Air reconstituent sans peine l'ambiance olfactive de la cuisine de grand-mère ou du feu de bois, ils doivent parfois plancher sur des effluves beaucoup plus complexes. C'est le cas de l'haleine du tyrannosaure, commandée par le musée d'Histoire naturelle de Londres pour agrémenter la maquette d'un reptile préhistorique. "Plus la bête était énorme et plus son odeur était nauséabonde", explique le directeur de Dale Air, Frank Knight, qui a consulté moult paléontologues. "Les dinosaures avaient des plaies dans la gueule et des morceaux de viande en putréfaction coincés entre les dents." Le résultat, immonde, était d'un tel réalisme que les responsables de l'exposition lui ont préféré une odeur moins forte de marécage, l'habitat naturel du monstre. Dale Air n'en est pas à sa première odeur méphitique. "J'ai travaillé pas mal de temps sur les excréments de loutre", raconte Knight, qui a créé pour un zoo un parcours olfactif fleurant bon l'urine de jaguar et la viande en décomposition. Toutes les commandes ne sont pas aussi nauséabondes. Dale Air a ainsi équipé les agences de voyages Lunn Poly de parfums d'ambiance à l'huile de monoï pour inciter leurs clients à rester plus longtemps sur place. Initialement, Dale Air ne fabriquait que des désodorisants d'intérieur. Puis une maison de retraite lui commanda un cocktail d'odeurs des années 20. Ce pot-pourri de fragrances familières, véritable "petite madeleine", a encouragé les pensionnaires à sortir de leur mutisme et à évoquer le bon vieux temps. Bientôt, les musées commandaient des effluves inédits - "dessous de bras de soldat romain mort" et autres "toilettes vikings". La société travaille actuellement sur un diffuseur de parfum pour entreprises, activable par ordinateur. "Vos employés sont stressés ? Un simple clic, et ils ont un parfum d'ambiance relaxant", explique Knight. La plupart des produits d'Air Dale sont des produits d'agrément. Avec le coffret "Parfums de foot", le supporter peut retrouver à tout moment les sensations de son sport préféré. Le flacon Mi-Temps fleure le hot-dog, le flacon Vestiaire, l'huile de massage, et le flacon Terrain de foot, la pelouse de stade... mais pas l'herbe coupée. Les terrains de football sont rarement tondus le jour des matchs, ainsi que l'a appris Knight, dont le souci du détail confine à l'obsession.

Alexandra Hudson
The Houston Chronicle, Houston
 
En parlant de psychos : "Le cannibale de Rotenbourg : Un meurtre juste par plaisir. C'est mercredi que s'est ouvert en Allemagne, le premier procès d'un homme accusé de cannibalisme. Au printemps 2001, Armin Meiwes, 42 ans a dévoré le pénis d'un homme qu'il avait recruté par annonces sur Internet. C'est un procès sans précédent qui s'est ouvert mercredi en Allemagne. Dans le box, Armin Meiwes, 42 ans. Ce quadragénaire doit répondre aujourd'hui devant le Tribunal de grande instance de Kassel de "meurtre par plaisir". En 2001, l'accusé qui est friand de chair humaine, passe 80 petites annonces sur le net, dans lesquelles il ne cache pas ses intentions : "Recherche un homme prêt à se faire manger". Cinq hommes répondent à cette sollicitation. Parmi eux, Bernd Juergen Brandes, un employé en informatique retient toute son attention. Du même âge qu'Armin, l'homme possède comme lui des penchants homosexuels. Un rendez-vous est fixé à Rotenbourg, au domicile du cannibale. D'un commun accord, les deux hommes décident de couper le sexe de Brandes et de le déguster de concert. Après avoir sectionné le pénis, ils le flambent, le goûtent puis décide de le faire cuire. Pendant plus de 9 heures, la scène va être enregistrée sur une cassette vidéo qui sera d'ailleurs saisie par la police. Après avoir terminé leur repas, Armin Meiwes tue son invité de plusieurs coups de couteaux dans le cou. Il transporte ensuite, le corps dans sa cave, le pend par les pieds, l'étripe avant de le découper en morceaux. Appréhendé une première fois par les enquêteurs, le cannibale est néanmoins relâché faute de preuves. Mais grâce au témoignage d'un étudiant autrichien, il est de nouveau interpellé le 10 décembre 2002. C'est à cette date que cette affaire éclate au grand jour laissant les Allemands totalement sidérés. Devant les policiers, l'homme passe aux aveux affirmant "Je ne suis pas seul à avoir ce penchant. En Allemagne, il y a environ 800 cannibales". Des experts psychiatres le déclare pénalement responsable de ses actes. Son avocat, Harald Ermel compte pendant le procès plaider "l'homicide sur demande" ce qui permettrait de réduire considérablement les peines encourues. Si cette qualification est retenue par la Cour, son client risque au maximum, une peine de 5 ans de prison. Pour la défense, la victime était consentante en vertu de quoi, il ne peut s'agir d'un meurtre mais plutôt d'une forme de sado masochisme certes, portée à son extrême mais entre personnes adultes consentantes. L'accusé qui est emprisonné depuis le 10 décembre 2002 espère de son côté, que ce procès qui débute lui permettra d'empêcher des personnes possédant les mêmes penchants que lui de passer aux actes. "Ils doivent se faire soigner afin qu'il n'y ait pas une escalade comme dans mon cas" a confié le cannibale au journal Welt am Sonntag. Aujourd'hui, l'homme qui envisage d'écrire ses mémoires affirme "Je reconnais être coupable et je regrette ce que j'ai fait", tout en soulignant qu'il conserve malgré tout "un souvenir intense et positif" de Bernd Juergen Brandes. Le procès doit durer jusqu'à la fin du mois de janvier 2004. Armin Meiwes encourt une peine de 15 ans de réclusion criminelle." Bon ap.

Parfum "excrements de loutres" (haleine de certains reveils difficiles...)

Parfum "Vestiaires de Football"...hummmm !!!!!
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?