jeudi, octobre 13, 2005

 

Chiens écrasés.

PÈRE INDIGNE COMME UN CHIEN Il contraint sa fille à ramper et à aboyer.
Un Américain a été arrêté et inculpé d'agression sur un enfant pour avoir placé autour du cou de sa fille de 13 ans une ceinture et l'avoir forcée à ramper dans la rue et à aboyer comme un chien. L'homme a été relâché après le paiement d'une caution de quelque 1700 francs. Il voulait punir sa fille qui avait découché. « Je lui ai dit: tu veux te conduire comme un chien, et bien tu vas te baisser et marcher comme un chien » a-t-il expliqué à la police, alertée par des voisins qui avaient été témoins de la scène.

FACTEUR FARCEUR Surchargé et débordé, il n'apportait plus le courrier !
«Débordé» de travail, un facteur de 39 ans entassait depuis plusieurs mois dans sa voiture personnelle et dans son appartement lettres et colis qu'il «n'avait pas eu le temps» de distribuer dans la région de Charleville-Mézières (est de la France). Lors d'un contrôle routier de routine, les policiers ont eu la surprise de découvrir 150 kg de courrier «en souffrance» dans la voiture. «Il y en avait partout, sur les sièges, dans le coffre. Il n'y avait de place plus que pour le conducteur», a expliqué un policier suffoqué par ce qu'il avait découvert. Interrogé au commissariat de police, le facteur a justifié son attitude en racontant qu'il était «débordé par son travail». Une perquisition à son domicile de Reims a permis de retrouver du courrier qui n'était pas acheminé depuis plusieurs mois !

OUVRIER COURAGEUX Il vient rechercher sa main sectionnée...
Un ouvrier travaillant au lycée de Morteau (Doubs) a été victime, mardi, d'un accident du travail. Georges Ferreux, 30 ans, a eu la main gauche sectionnée par un vérin hydraulique. Il a eu le courage de demander du secours à 400 mètres de là, puis il est revenu sur les lieux de l'accident récupérer sa main coupée restée dans son gant. Il a ensuite été transféré au Centre hospitalier de Besançon où les chirurgiens ont tenté une greffe.

CANADA UNE BALLE DANS LA TÊTE
Un homme de 80 ans s'est tiré une balle dans la tête, mais ne s'en est rendu compte que dix jours plus tard après avoir consulté un médecin pour des troubles oculaires. Selon la police de New Hambourg (Ontario, Canada), l'homme montait les escaliers chez lui avec une arme de petit calibre lorsqu'il est tombé, provoquant accidentellement un coup de feu. La balle lui a perforé le crâne avant d'aller se loger dans un mur. Souffrant de troubles de la vue, il s'est rendu dix jours plus tard chez son médecin, qui a découvert un petit trou noir au dessus de l'arcade sourcilière, dû à l'impact de la balle. L'homme n'avait aucun souvenir du coup de feu.

FAIRE LE PLEIN PÉPÉ POMPETTE
Un couple de retraités de Saint-Maximin (Var) a vécu jeudi un drôle de départ en week-end. Ils avaient quitté leur maison à 4 heures du matin pour éviter la circulation. A 5 heures, alors qu'ils traversent Toulon, ils tombent en panne sèche. Le monsieur (80 ans), part à la recherche d'une station-service, bidon de deux litres à la main. La dame (80 ans également) attend un peu, puis beaucoup. Elle décide alors de sortir son petit chien. Il est encore tôt et le gardien de l'hôtel de police de Toulon s'inquiète de voir cette vieille dame très digne et tout endimanchée arpenter le trottoir. Les heures passent et les policiers commencent eux aussi à s'inquiéter. Ils le retrouvent finalement complètement perdu et passablement éméché. Tout penaud, l'octogénaire a dit qu'aucune station n'étant encore ouverte, il s'était arrêté dans un bar pour reprendre des forces. Puis dans un autre, et ainsi de suite. Le plein a donc bien été fait. Mais ce n'était pas le bon...

UNION SOVIÉTIQUE (Moscou) PRÉSOMPTION
E. Frenkel, un parapsychologue soviétique, avait prouvé ses talents en arrêtant des bicyclettes, des automobiles et des tramways. Aussi se croyait-il capable d'immobiliser un train de marchandises. Erreur fatale. Il est mort écrasé en gare d'Astrakhan, dans le sud du pays.

CHINE HOMME ÉLECTRIQUE
Xue Dibo, un ouvrier chinois de la région de Xinjiang, est tout triste. Plus aucun de ses amis ne veut lui serrer la main. Il émet en effet des décharges électriques si puissantes qu'elles les jetaient par terre. Il avoue lui même avoir ressenti d'étranges sensations au début de l'année. Heureusement qu'il est au courant !

LES MALHEURS D'UN AUTEUR SUÉDOIS SON LIVRE-PUZZLE
Le manuscrit est littéralement laminé.
Un consultant en affaires suédois a décidé de reconstituer le livre de 250 pages qu'il avait écrit et qui a été malencontreusement découpé en 50'000 petites bandes de papier, a rapporté un journal suédois. Ulf af Trolle avait travaillé treize ans sur ce livre consacré aux moyens de résoudre les problèmes économiques dans les sociétés suédoises, a encore indiqué le quotidien Alfonblat et il venait d'achever son livre en avril. Ayant confié l'unique exemplaire de son livre à une maison d'édition, Ulf af Trolle a, peu de jours après, reçu une mauvaise nouvelle: un employé avait confondu la machine à photocopier avec la machine à détruire les documents. Cette dernière découpe tous les documents en petites bandes de papier. Malgré ce coup dur, Ulf af Trolle n'a pas perdu son courage et il a embauché plusieurs jeunes gens pour qu'ils l'aident à reconstituer le puzzle de 50'000 pièces. Des mathématiciens, pessimistes, ont estimé que ce travail pourrait prendre des années...

PAS (TROP) SÉRIEUX
Un homme est resté, dans la nuit de samedi à dimanche, à Briec-de-l'Odet (Finistère, ouest de la France) pendant quatre heures les doigts coincés dans un distributeur de préservatifs. Le consommateur s'est fait prendre les doigts vers 1 h du matin, dans le petit tiroir du distributeur d'un supermarché de la ville, au moment où il retirait sa marchandise. Il n'a dû son salut qu'à un groupe de jeunes qui passaient par là vers 5 h du matin. Le plus difficile a été de convaincre les pompiers qu'il ne s'agissait pas d'un canular. Ceux-ci ont dû forcer la porte de l'appareil pour dégager l'homme, blessé aux doigts.

À TOUT CASSER
A Valence, un vandale a récemment brisé au cours d'une nuit «de cristal» des dizaines de vitrines de magasins et de pare-brise de voitures. Jusque-là, rien de très extraordinaire, sinon que le jeune agité a laissé des chèques partout où il avait fait de la casse. Rattrapé par une patrouille de police, il a refait le chemin inverse pour leur prouver qu'il ne devait rien à personne. Et en effet, des chèques excédant largement le montant des dégâts ont été retrouvés dans chaque magasin et chaque voiture. Il y a vraiment des gens qui ne savent pas quoi faire de leur fric !

CHUTE DU 9e ET S'EN VA !
Il rentre chez lui au volant de son auto !
Un homme de 31 ans a eu la vie sauve après avoir chuté du 9e étage d'un immeuble de la banlieue de Paris. Puis il a réussi à regagner son domicile au volant de son véhicule. Le miraculé veut rendre visite à une amie. Il sonne plusieurs fois à la porte: personne ne répond. Passant par le toit, il décide alors d'entrer par le balcon. Alors qu'il se trouve sur le bord, l'homme perd l'équilibre et fait une chute de 30 m, freinée par une arbre. Il atterrit sur une pelouse. L'homme se relève alors, récupère sa voiture et rentre chez sa mère. A la porte, il s'écroule. Il sera transporté dans le coma à l'hôpital.

APRÉS LES CHIENS ET LES CHATS...VIEUX ABANDONNÉS
Espagne: personnes âgées «casées» à l'hôpital avant les vacances.
En Espagne, chiens et chats ne sont plus seuls à être abandonnés en période de vacances: des personnes âgées subissent le même sort. Le quotidien El Pais rapporte le cas d'une femme de 85 ans, souffrant de sénilité, «remise» par sa famille à un hôpital. Bien que paraissant en bonne santé physique, la vieille dame - que sa fille prétendait malade - a été conduite vendredi passé à l'hôpital. La fille devait alors s'éclipser, après avoir donné une fausse adresse et un numéro de téléphone bidon. Les membres de la famille ne se sont plus manifestés depuis...L'hôpital doit garder la vieille dame, car les maisons de retraite affichent complet. La direction a dénoncé l'affaire à la police. Le sort de cette femme n'est pas, d'après El Pais, un cas isolé. Parfois les familles d'un proche téléphonent à l'hôpital, quelques jours après l'abandon d'un proche, et protestent véhémentement si celui-ci a été placé dans un home.

LA CHAMPIONNE DU MONDE DES TRICHEUSES
Elle s'appelle Rosie Ruiz. A 26 ans, cette New-Yorkaise remportait l'édition du marathon de Boston dans le temps de 2h 31 mn 56 s, proche de la meilleure performance mondiale. Elle se prêtait ensuite fort gracieusement aux interviews et aux cérémonies. Pourtant, les autres concurrentes se déclaraient perplexes de ne l'avoir guère aperçue les 40 premiers kilomètres de l'épreuve (qui en compte 42,195). Après enquête, on constata qu'elle avait pris le métro. Elle fut déchue de son titre. En 1984, elle finissait derrière les barreaux, après avoir essayé de vendre deux kilos de cocaïne à un policier en civil.

BELLE AUSSI DE NUIT !
Un camionneur italien de 35 ans avait obtenu d'un ami l'adresse d'une maison de complaisance de Teramo (dans les Abruzzes), où travaillait, lui avait-on affirmé, une créature de rêve... Émoustillé, le bellâtre se rendit aussitôt chez ces dames, où il comptait bien passer des heures enchanteresses. Après l'avoir fait mijoter une bonne demi-heure, la dame daigna enfin se présenter au camionneur transi. Qui faillit perdre la raison en s'apercevant que la belle de nuit n'était autre que... son épouse ! Le camionneur, atteint dans son honneur de mâle transalpin, réagit prestement en battant l'épouse vénale, qu'il prenait naïvement pour une épouse et mère soumise. La justice, saisie par madame, devra trancher, avec au centre des débats une douloureuse question: «Qui donc a commis le premier l'acte d'adultère ?»

ELLE NE SAVAIT PAS !
Pour répondre à un jeu publicitaire, la femme de l'ex-ministre des Postes ouest-allemand a dépensé 20’000 marks (17’000 fr.) en timbres. Mme Elisabeth Gscheidle a, sans le savoir, collé sur sa carte postale un timbre de collection trouvé dans un carton de son mari. Ce timbre de 90 pfennigs avait été émis avant les Jeux olympiques de Moscou en 1980. Retiré de la circulation après que la RFA eut boycotté les Jeux en raison de l'invasion soviétique en Afghanistan, il avait aussitôt pris une grande valeur. Mme Gscheidle peut quand même se consoler : elle a gagné une caméra. Celui qui a trouvé le timbre n'aura pas à le regretter.

ELLE ACCOUCHE LE LENDEMAIN DU MATCH !
Mary West, 16 ans, avait pris un peu de poids et, contrairement à son habitude, n'avait pas très bien joué à sa place d'avant, en match de championnat scolaire de basket-ball. Trente et une heures plus tard, à sa grande surprise, elle donnait naissance à une fille ! «Je me sentais juste un petit excédent de poids, j'ignorais être enceinte», a dit Mary West. Quatre semaines plus tôt, une infirmière de l'école secondaire de Belle Glade (Floride) lui avait dressé un bilan de santé parfait. Le 2 mars, la jeune fille, aujourd'hui mariée, éprouva quelques douleurs un peu avant quatre heures avant de donner naissance à sa fille.

RESTAURANT CALIFORNIEN : FUMEUSE TUEUSE
Elle abat sa voisine de table «coupable» de lui avoir fait éteindre sa cigarette.
Une femme de 22 ans, contrainte d'éteindre la cigarette qu'elle avait allumée dans la partie non-fumeurs d'un restaurant, s'est vengée en tuant une voisine de table qui avait protesté. La meurtrière a été arrêtée et incarcérée mardi dernier. L'incident s'était produit à la fin de la semaine dernière à San Pablo, près de San Francisco (Californie), lorsque la dame a allumé une cigarette. Sa future victime et quatre autres clientes s'en sont plaintes au gérant du restaurant, qui a demandé à la jeune femme de cesser de fumer. Elle a éteint sa cigarette et a quitté l'établissement pour revenir quelques minutes plus tard avec une arme à feu et tirer sur l'une des «plaignantes» au moment où celle-ci sortait en voiture du parking du restaurant. Au début de l'année, un homme avait tué à coups de couteau un employé d'un restaurant de Sacramento (Californie) qui lui avait également demandé d'éteindre sa cigarette.

UN RAT VENGEUR
Fermier chinois «rongé de remords».
Un Chinois de la province de Jiangsu avait disposé du grain empoisonné autour de sa maison après avoir découvert, en décembre dernier, un rat femelle et ses trois petits. Les jeunes rongeurs en sont morts, et la mère a disparu un temps, avant de revenir harceler le fermier. «Un diable de 300 grammes a attaqué Xu dans son sommeil. Un jour, le fermier s'est réveillé, la main rongée» prétend le quotidien China Daily hier. Le rat continue à semer la terreur dans la maison, indifférent aux efforts de Xu pour le tuer. «Une autre nuit, il s'en est pris à l'oreille de Xu et le fermier a dû aller au dispensaire», ajoute le quotidien.

MAMIE FUMEUSE A LONDRES LE VICE QUI TUE
Sa perruche «Peter» meurt d'un cancer.
Une mamie britannique de 81 ans, qui fume 40 cigarettes par jour depuis 64 ans, a causé la mort de sa perruche atteinte, selon son vétérinaire, du cancer du fumeur passif. Le décès de «Peter» n'a pourtant pas réussi à convaincre Eileen Wilson de renoncer à son vice préféré. «J'aimais «Peter». Pour moi, il était comme un être humain et j'ai eu le coeur brisé quand il est mort. Mais je ne vais pas m'arrêter de fumer !»

J'AI DIT SILENCE !»
Un homme de 60 ans a été poignardé par sa femme qui lui reprochait de ne pas arrêter de parler pendant qu'elle regardait la télévision, a-t-on appris hier à Toronto (Canada). L'homme a été hospitalisé. Son épouse, âgée de 64 ans, a été inculpée. Le couple était marié depuis 25 ans.

LA FESSÉE, C'EST FINI : LE CYCLONE LA REMPLACE
Deux jeunes garçons trop bruyants ont été ligotés par leur père à un arbre au moment de l'arrivée du cyclone «Frédéric» en Floride, ont indiqué vendredi les autorités de Niceville. Les enfants, âgés de 7 et 10 ans, ont été libérés, pleurant de peur, par des policiers alertés par des voisins, alors qu'une pluie torrentielle et des vents violents s'abattaient sur la région. Le père, M. Stephen Tandolph Cummins, un charpentier de 30 ans, a administré cette singulière punition à ses fils parce qu'ils l'empêchaient de regarder la télévision, ont précisé les policiers. Les deux garçons, encore sous le coup de l'émotion, ont été provisoirement confiés à la garde de parents nourriciers. M. Cummins a été inculpé de mauvais traitements à enfants et emprisonné sous caution de 5’000 dollars.

Italie «CIEL, MA FEMME !»
Un Turinois oublie son épouse dans une station service au bord de l'autoroute.
Dans l'étouffante épopée de l'exode vacancier d'août, un Turinois, qui se rendait dans le sud de l'Italie avec sa famille, s'est aperçu au bout de 60 km de route qu'il avait oublié sa femme dans une station service d'autoroute. Les policiers de la région de Rome, alertés, ont retrouvé l'épouse égarée, Giuseppa Lacona, et l'ont conduite à son mari et ses trois enfants, confus. L'exode du début août en Italie aura été particulièrement éprouvant pour les huit millions de conducteurs qui étaient sur les routes, samedi, un chiffre record, jamais vu depuis les années soixante-dix. Il y a eu samedi 144 km de queues aux divers points chauds - dans tous les sens du terme - du réseau autoroutier national.

VOLEUR COINCE PAR UNE TRUIE
Jonathan venait de cambrioler deux maisons et de voler une voiture à Houston Texas, USA, lorsque, poursuivi par la police, il eut la mauvaise idée de se cacher dans la soue d'une truie avouant 90 kg. Mécontente de cette intrusion, «Mona» a coincé le cambrioleur contre un mur avec son groin et la police n'a plus eu qu'à le cueillir.

SAC VOLÉ EN CALIFORNIE LA FOULE LE LYNCHE
Ruée sur le voleur et massacre en règle. On ne pardonne pas à Los Angeles.
Un groupe de sept passants a lynché, dans les rues de Los Angeles, un homme de 28 ans qui venait d'agresser une vieille femme, a-t-on appris hier auprès de la police et de témoins. «Ils l'ont littéralement massacré», ont déclaré des témoins au Los Angeles Times. Derek Pillares est décédé à l'hôpital. D'après le chef de la police, il est mort des suites de coups reçus sur tout le corps et à la tête. Selon des témoins, au moins sept hommes (certains d'entre eux n'ayant pas assisté au vol) se sont rués sur Pillares qui venait de dérober le porte-monnaie d'une femme de 67 ans et de jeter à terre une passante, en lui prenant ses clés au passage. La police a précisé que Pillares n'a pas eu le temps d'ouvrir le porte-monnaie de sa victime, qui contenait 27 dollars (moins de 60 francs suisses). La fuite après le meurtre Certains des sept passants, apparemment épuisés après avoir frappé Pillares, se sont interrompus pour reprendre leur souffle. L'un d'entre eux a ensuite pris son véhicule et a écrasé la tête de Pillares avant de prendre le large, poursuivent les témoins. Sportifs D'autres participants au lynchage avaient abandonné leur partie de base-ball sur un terrain voisin pour se joindre à la mêlée sur le parking d'une école élémentaire, avant de reprendre leur partie. «Les sept personnes n'ont pas été identifiées», a déclaré l'officier de police Joe Freia. «Elles étaient en train d'aider cette dame. Je présume qu'elles devaient être trop émues», a-t-il commenté

BELGIQUE VOLEUR DISTRAIT
Un voleur belge aussi inexpérimenté que distrait a oublié son portefeuille avec ses papiers d'identité sur le comptoir de la banque qu'il venait d'attaquer avec deux complices à La Louvière, au centre de la Belgique. Les gendarmes n'ont eu qu'à suivre la piste et à l'arrêter le jour même.

HOLD-UP POUR 2 FRANCS
Un hold-up insolite s'est produit samedi matin sur la place de la Gare à Zürich. Un jeune homme a demandé une pièce de deux francs à un couple de passants qui a refusé. Le jeune homme sort alors une mitraillette et la pointe vers le couple. Au moment où il charge son arme automatique, une des cartouches tombe au sol. Le couple finit par tendre la pièce demandée. L'inconnu remercie range son arme, ramasse la cartouche et repart comme si de rien n'était. Les témoins n'ont pas osé réagir. Il semble que le jeune homme, peu avant, ait menacé une vieille dame en pleine gare.

UN TRAIN RAPIDE DE SÉRIE NOIRE
Un train rapide reliant Miami (Floride) à New York a accumulé accidents et retards. Le «Silver-Meteor» a d'abord accroché et tué une grand-mère qui pêchait sur un pont en Géorgie. A peine reparti, le train a heurté un camion abandonné sur la voie. Puis, quelques heures plus tard, l'express a percuté un wagon de chemin de fer et a déraillé blessant légèrement 21 de ses 413 passagers. Remis sur les rails, il a finalement percuté une voiture bloquée entre les barrières d'un passage à niveau, tuant son unique occupant.

CHINE /FILS INDIGNES
Ruinés par une passion dévorante pour le jeu, deux frères chinois n'ont pas trouvé meilleure ressource que de... vendre leur mère ! Ce qui ne leur a toutefois pas porté chance puisqu'ils ont tout perdu dès la première mise. Les deux hommes ont réussi à persuader leur mère, totalement illettrée, d'apposer l'empreinte de son pouce encré sur un acte de vente qu'ils avaient rédigé.

AUTO-ÉCOLE COURS ORIGINAL
Un jeune Allemand de Chemniz (sud de l'ex-RDA) a achevé hier sa leçon de conduite en transportant en trombe son moniteur d'auto-école complètement ivre à l'hôpital. L'homme avait sombré dans un coma éthylique au beau milieu de la leçon (3,8 ‰).

GRANDE-BRETAGNE/ SUPERSTITION
Après une promenade, M. et Mme Mooney, qui habitent dans le Yorkshire, n'ont pas tout à fait retrouvé leur maison telle qu'ils l'avaient laissée. Ils avaient accroché dans la cave un fer à cheval porte-bonheur bien lourd. Celui-ci est tombé sur une canalisation de gaz qui a explosé.
On ne ricane pas.

GOSSE PUNI AU REVOLVER...
Elle tire sur son fils qui zappait.
Une Américaine de Saint-Louis (Missouri) a été accusée, mercredi, de coups et blessures pour avoir tiré sur son fils de 12 ans parce qu'il avait zappé pendant qu'elle regardait son émission favorite à la télévision. Une balle a traversé le poignet du gamin et s'est logée dans son ventre. Hospitalisé dans un état grave, il ne serait plus en danger. La mère, âgée de 39 ans, regardait la télé en compagnie du garçon et de trois autres enfants quand une violente dispute éclata à propos du choix de la chaîne. À bout d'arguments, la mère sortit un revolver et menaça de tirer dans le poste. Son fils ayant rétorqué: «Vas-y», elle se tourna alors vers lui en poussant un juron et tira.

ALCOOL AU VOLANT UN RECORD !
Dans la nuit de lundi à mardi, une voiture a percuté plusieurs véhicules dans une rue à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse. Les gendarmes, aussitôt alertés, ont fait souffler le conducteur fautif dans le ballon, qui révélait une alcoolémie importante. 5,10 GRAMMES La prise de sang indiquait un taux de 5,10 grammes d'alcool. Pierre Lamalle a pourtant réussi à rester sur ses jambes et à tenir un discours pas totalement incohérent. Il a sans doute battu le record de France et cela lui a valu immédiatement un retrait de permis de conduire pour six mois, par mesure administrative.

CAMEROUN UN TÉNIA DE 17 M !
Un ténia long de 17 m est sorti brusquement de la bouche d'une jeune femme, à Akonolinga (120 km à l'est de Yaoundé), après absorption d'une infusion préparée par un médecin traditionnel. Le praticien, Mendogo Samson, a tout de suite diagnostiqué la présence du ténia, qui obligeait la patiente à manger un kilo et demi de nourriture et à boire quatre litres d'eau chaque jour.

PRÈS DE NICE ÉCRASÉ TRENTE FOIS
Un piéton d'une quarantaine d'années a été heurté samedi soir, sur l'autoroute de contournement de Nice, par une voiture dont le conducteur ne s'est pas arrêté. Puis le corps a été écrasé par une trentaine d'autres véhicules. Le premier choc l'a sans doute blessé mortellement, selon la police. La victime était naturellement décédée lorsque son corps disloqué a été découvert par les gendarmes appelés par un témoin depuis une borne téléphonique.

CAROLINE DU SUD LE BON ET LES TRUANDS
Un homme de 53 ans qui voulait traverser les États-Unis à pied pour prouver que la plupart des êtres humains sont bons a été agressé, volé et poussé du haut d'un pont de 30 mètres, sept jours après son départ, alors qu'il n'était parvenu qu'à la limite entre la Caroline du Sud et la Géorgie. Fred Turner, qui a déclaré qu'il préférait remettre son périple à plus tard, souffrait de contusions diverses et a eu les deux yeux au beurre noir. Il était parti le 6 mai dernier de Beaufort pour se prouver que seule une personne sur 100 est mauvaise. «Je pense que je l'ai trouvée», a-t-il déclaré.

PAS (TROP) SÉRIEUX
Elle avait pris l'habitude de placer sous l'oreiller son revolver de calibre 38 chargé, juste à côté de son atomiseur contre l'asthme. L'employée de la marine américaine a confondu les deux lorsque, à moitié endormie, elle a voulu apaiser une crise d'asthme. Mécanicienne d'aviation sur la base de Boca Chica (Floride), Vicki Childress, âgée de 38 ans, s'en est sortie -miraculeusement- avec un trou dans la mâchoire et quelques dents en moins. «Je ne savais même pas que je tenais le revolver jusqu'à ce que le coup parte», a-t-elle indiqué sur son lit d'hôpital.

TEL-AVIV LE MORT ATTENDAIT
Le quinquagénaire israélien qui attendait depuis des heures l'autobus à une station de la ville de Rehovoth, au sud de Tel-Aviv, était mort. Les autobus passaient l'un après l'autre et personne n'avait été surpris par le fait que l'homme demeurait obstinément assis sur son banc. Intrigué par le personnage, un policier qui faisait sa ronde dans le quartier s'est approché et a tenté de réveiller l'inconnu qui est alors tombé raide sur le trottoir. Il a fallu plus de six jours à la police pour identifier l'inconnu... un ancien policier à la retraite.

ÉTRANGE PUNITION
Un homme reconnu coupable d'attentat à la pudeur sur un enfant de 7 ans devra écrire la phrase: «Je m'abstiendrai de porter la main sur autrui» vingt-cinq fois par semaine pendant onze ans. 14'200 FOIS Charles Brockman, âgé d'une cinquantaine d'années, a en effet été condamné vendredi à 360 jours de prison et à une période probatoire de onze ans par le juge Philip Nourse pour des faits remontant à 1983. Il devra donc écrire cette punition 14'200 fois. Le juge Nourse est connu pour ses sentences inhabituelles. Il avait déjà condamné un jour un homme à écrire vingt-cinq fois chaque fin de semaine, toujours pendant sa période probatoire: «Si je bois encore, je vais passer le reste de cette condamnation en taule.»

CHINE/ UNE ÉPINGLE DANS LE CERVEAU
Des médecins chinois ont retiré une épingle rouillée qui se trouvait dans le cerveau d'une femme depuis une quarantaine d'années, soit peu après sa naissance, et affectait ses capacités motrices. C'est à l'âge de 20 ans qu'elle a en effet commencé à avoir des difficultés à mouvoir ses bras et ses jambes. Tous les traitements destinés à la soigner avaient échoué jusqu'à ce que les médecins découvrent l'aiguille lors d'un scanner effectué le mois dernier.

BRFXXCCXXMNPCCCCLLLMMNPRXVCLMNCKSSQLBBIIII6 N'EST PAS SUÉDOIS
Un couple suédois a été condamné en appel à payer une amende de 5000 couronnes (735 dollars) pour avoir appelé leur fils «BRFXXCCXXMNPCCCCLLLMMNPRXVCLMNCK SSQLBBIIII6». N'ayant toujours pas donné de prénom à leur enfant alors qu'il était âgé de 5 ans, les parents avaient été sommés par les autorités fiscales de lui en trouver un. Amateurs de pataphysique, ils avaient alors choisi cette combinaison de 43 caractères qui, selon eux, se prononce «Albin». Les autorités fiscales avaient refusé ce choix, estimant qu'il ne s'agissait pas d'un prénom. En avril, une Cour administrative pour la région de Halland (sud-ouest) avait condamné le couple à payer une amende de 5000 couronnes. Convaincus de leur bon droit, les parents (dont l'identité n'a pas été communiquée) avaient fait appel. La Cour d'appel fiscale de Göteborg (sud-ouest) l'a rejeté mardi, sans argumentation. Le couple avait expliqué avoir trouvé, pour appeler leur fils, «une formulation pleine de sens et typographiquement expressionniste que nous considérons être une nouvelle création artistique dans la traduction pataphysique en laquelle nous croyons». La pataphysique est «la science des solutions imaginaires» selon son créateur, l'écrivain français Alfred Jarry, précurseur du surréalisme.

IL TUE LE MAÎTRE AU LIEU DU CHIEN
Un septuagénaire de Pfullendorf, en Allemagne, a accidentellement abattu son beau-frère. La balle était destinée à un chien jugé trop vieux, a rapporté hier la police. Un retraité de 76 ans avait fini par accepter d'abattre l'animal, cédant ainsi à l'insistance de son beau-frère de 70 ans. Ce dernier a alors laissé le bourreau et l'animal condamné face à face dans une étable. L'exécuteur a mis en joue, fait feu, mais manqué sa cible. Le projectile a traversé la porte du bâtiment et atteint le commanditaire de la mise à mort qui se tenait derrière.

TUÉ POUR DU BRUIT
Le jeune homme avait dérangé un dormeur
Un jeune homme de 18 ans a été abattu vendredi dans la nuit à Zürich par l'occupant d'une caravane. Le tireur, âgé de 62 ans, a été arrêté. Il a avoué. L'habitant de la caravane, placée sous un pont dans le XIIe arrondissement de Zürich, s'est senti dérangé dans son repos nocturne, vers 22h30, lorsqu'un groupe de jeunes venus à pied depuis un centre commercial est passé devant chez lui en faisant du bruit. Une altercation verbale a éclaté entre les jeunes et l'homme tiré de son sommeil. Comme les jeunes continuaient à faire du bruit, l'homme a tiré plusieurs coups de feu en l'air avec une arme de petit calibre. Un jeune homme de 18 ans, domicilié à Zürich, a été mortellement blessé à la gorge. Ses compagnons l'ont transporté jusqu'à une station de tram. Le conducteur du tram a appelé l'ambulance et la police. Mais pour le blessé, il était déjà trop tard. Vers minuit, la police municipale a arrêté le tireur dans sa caravane. Celui-ci a avoué et il a été conduit chez le procureur de district.

ÉCOLIER MEURTRIER
Il poignarde un copain de 13 ans.
Un garçon de 13 ans, porté disparu depuis vendredi, a été retrouvé mort dans une forêt proche du village de Degersheim (SG). Il a été poignardé par un autre écolier âgé de 14 ans. Son corps portait plusieurs traces des coups de couteau. Le garçon retrouvé mort, originaire du Kosovo, se trouvait vendredi après-midi en compagnie d'un autre écolier de sa classe dans une forêt proche du village. Depuis, on avait perdu sa trace. Les parents ont informé la police cantonale de sa disparition vers 21 h 40. La police a aussitôt commencé ses recherches, auxquelles ont participé environ 30 civils, des pompiers et des policiers. Le pull-over du disparu a d'abord été retrouvé dans le bois. Mais comme il n'y avait aucune autre trace de l'enfant, les recherches ont été interrompues vers 5 h du matin. Elles ont repris hier à 8 h. Peu après, une équipe de recherche a retrouvé le corps du garçon. L'enquête de la police cantonale a rapidement mené à l'écolier de 14 ans, d'origine italienne. Des points suspects ont été découverts contre lui et se sont renforcés en cours d'enquête. Entre-temps, le garçon a avoué. "Il présentait des troubles de comportement, a confié hier le président de la commission scolaire de Degersheim. L'enfant venait d'arriver dans notre école, dans une classe pour cas spéciaux. Je suis sous le coup de l'émotion." La police n'a pas donné d'informations sur le déroulement du meurtre et ses motifs.

FRANCE/ AUTOMOBILISTE POIGNARDÉ
Un banal incident entre un automobiliste et un piéton âgé d'une quinzaine d'années a dégénéré mercredi soir : à Witteinheim, dans la banlieue de Mulhouse, un adolescent a poignardé un automobiliste, le blessant grièvement. Furieux d'être klaxonné alors qu'il traversait la chaussée imprudemment, l'adolescent a craché sur la voiture. A son tour mécontent, le conducteur est sorti de sa voiture pour demander des explications. Le jeune l'a alors frappé d'un coup de couteau au thorax, avant de s'enfuir.

ATTENTION, PROF MÉCHANT !
Une enseignante d'une classe maternelle a été condamnée en mai dernier à Aix-les-Bains pour avoir mordu un élève de 4 ans « afin qu'il comprenne que mordre un camarade fait mal ». Lucas avait mordu un camarade dans la cour de récréation. L'institutrice l'avait alors mordu à son tour à l'avant-bras. La morsure avait laissé un cercle sur la chair du garçonnet, et la mère, estimant "inadmissible" le geste de l'institutrice, avait déposé plainte. Le procureur a dénoncé la pédagogie « oeil pour oeil, dent pour dent » (c'est le cas de le dire !) et a réclamé une peine de principe de 1000 francs français d'amende avec sursis.

MARSEILLE/ De vrais amateurs
Un groupe de malfaiteurs, qui s'est attaqué hier au distributeur automatique d'une agence du Crédit Lyonnais à Plan-de-Cuques, près de Marseille, a confondu le distributeur de billets avec le distributeur de renseignements, repartant avec ce dernier. Ils ont pris la fuite à bord de plusieurs véhicules sans se rendre compte de leur méprise

ANGLETERRE/ DÉCÉDÉ APRÈS AVOIR ABUSÉ DE DÉODORANT
Un adolescent anglais de 16 ans est mort après plusieurs mois passés à s'asperger entièrement le corps de déodorant. Selon un officier de police judiciaire, la présence de propane et de butane dans le sang de la victime était dix fois supérieure à la dose mortelle, lorsqu'elle est décédée d'une crise cardiaque le 29 juillet dernier.

ARGENTINE/ MORT POUR UN MAILLOT
Juan Cruz Rodriguez, un supporter de River Plate âgé de 30 ans, a payé sa passion de sa vie. Il a été tué par balle alors qu'il était passager d'un camion à la périphérie de Buenos Aires, quelques heures après le match nul de Boca Juniors face à Independiente (0-0) assurant au club son premier titre national depuis 1992. Les coups de feu ont été tirés après qu'un groupe de supporters, qui fêtaient le titre de Boca, eurent aperçu Rodriguez, qui portait le maillot de River.

ROYAUME-UNI/ PÈRE INDIGNE (II)
Un Britannique de 35 ans, responsable d'une association caritative, a purement et simplement abandonné sa petite fille de 18 mois à un poste de police de Leeds (Nord de l'Angleterre) expliquant qu'il "ne pouvait pas l'emmener en vacances".Sans même prendre le temps d'indiquer qu'il était le père de l'enfant, il a déposé sans autre forme de procès la petite Chloé sur le bureau du poste de police, laissant en tout et pour tout renseignement le numéro de téléphone de la grand-mère de l'enfant. Après quoi il est parti en vacances en Espagne avec ses deux autres enfants et sa femme. La petite Chloé était née d'une précédente union. Il devait garder l'enfant pendant l'hospitalisation de sa mère.Après avoir confié l'enfant à sa grand-mère, la police envisage des poursuites.

ÉGYPTE/ TRANCHANT
Un policier égyptien a été emprisonné et renvoyé pour avoir tranché une partie de l’oreille de son supérieur pendant une dispute. Il n’a pas supporté d’entendre les remontrances de son chef à propos de ses retards. Le fonctionnaire coupable a été démis de ses fonctions par le ministère de l’intérieur et condamné à quinze jours de prison.

INTRéPIDE
Floride : une mamie mord un pitbull pour sauver son jeune terrier
Voilà une mamie qui a du mordant ! Une américaine de 73 ans a mordu un pitbull pour sauver son jeune terrier écossais, âgé de 9 mois, qui était en train de se faire dévorer. Margaret Hargrove promenait son chiot « Alex » dans une rue de Tallahassee (Floride) lorsqu’un pitbull a surgi pour se jeter sur le jeune animal et lui planter ses mâchoires dans la tête. La septuagénaire a d’abord tenté de desserrer les mâchoires du molosse, mais en vain. « Je voyais mon chien en train de mourir devant moi », a raconté Mme Hargrove. La vieille dame s’est alors mise à genoux et a mordu le pitbull à l’arrière du cou. L’assaillant canin a lâché sa prise et a reculé avant de s’en prendre à Mme Hargrove, laquelle, sans se démonter, a mordu une nouvelle fois le chien. Un voisin est alors arrivé avec une batte de base-ball pour faire fuir le pitbull.

Chien policier mordu
Miami : un homme ivre est inculpé pour coups et blessures
Après une interpellation mouvementée cette semaine à Pompano Beach, en Floride, Dana Michael Murphy, 28 ans, a été placé en détention à la prison du comté de Broward, dans l’attente de sa comparution. Sa caution a été fixée à 4'700 dollars. L’incident s’est déroulé mercredi. Alors qu’il était interpellé après un accident de la route, Murphy, en état d’ébriété, a saisi par les dents « Vader », le chien du shérif adjoint, et l’a mordu, le traînant à l’intérieur du véhicule de police. Le berger allemand, de plus de 45 kg, a été traité pour des blessures au cou et près de l’œil droit et a été placé sous antibiotiques.

OSLO - Les Norvégiens, champions d'Europe du vol à l'étalage
Les Norvégiens, dont le niveau de vie est l'un des plus élevés au monde, sont les champions d'Europe du vol à l'étalage. Les habitants du royaume devancent les Grecs, les Portugais, les Autrichiens et les Espagnols, selon une étude réalisée par les universités britanniques de Leicester et de Northampton dans les 15 pays de l'Union européenne (UE), en Suisse et en Norvège et rapportée jeudi par le journal norvégien Dagens Naeringsliv. Le vol à l'étalage a coûté quelque 29,6 milliards d'Euros dans ces 17 pays l'an dernier, soit près de 77 Euros par habitant, selon cette étude. Les produits les plus couramment volés sont les cosmétiques, les CD, les cassettes vidéo, l'alcool et le tabac, ainsi que les préservatifs, précise l'enquête, qui révèle également que la nourriture, hormis la viande et le chocolat, est beaucoup moins convoitée. En Norvège, dont le produit national brut (PNB) par habitant compte parmi les plus élevés au monde, la "fauche" représenterait 1,5% du chiffre d'affaires total des boutiques, selon les chiffres du HSH, la principale organisation syndicale des commerçants. Selon cette dernière, cela serait dû à l'ouverture et à la passivité de la société norvégienne ainsi qu'à la réticence naturelle des Norvégiens à faire des vagues. A l'inverse de nombreux pays européens, un commerçant en Norvège ne peut pas retenir de force l'auteur d'un larcin jusqu'à l'arrivée de la police, a souligné l'organisation syndicale.

CHINE/ MORTELLE VENGEANCE
Bouillon fatal Deux jumelles ont empoisonné leurs parents avec de la mort-aux-rats.
Deux sœurs jumelles âgées de 16 ans ont été condamnées à la prison à vie à Anshun, dans le sud-ouest de la Chine. Elles avaient tué leurs parents avec de la mort aux rats mélangée à du bouillon de riz. Réprimandées Début juillet, les deux filles s’étaient fait réprimander par leurs parents parce qu’elles avaient échoué à l’examen d’entrée au lycée. Elles s’étaient réfugiées chez un camarade de classe. Mais leurs parents les avaient retrouvées le jour même. Le 15 juillet, une des deux jumelles a acheté de la mort-aux-rats, qu’elle a mélangée à du bouillon de riz, provoquant la mort de ses parents. Après avoir recouvert les corps, les deux filles se sont enfuies. Elles ont été arrêtées peu après. Le tribunal a tenu compte du fait que les accusées avaient moins de 18 ans. Elles auraient probablement été condamnées à mort si elles avaient été majeures.

Guinée équatoriale/ In extremis Marmite infernale
Un jeune voleur sauve sa victime d’un empoisonnement
Un jeune Équato-Guinéen, voleur en herbe, a sauvé sa victime de la mort après avoir assisté, depuis sa cachette, à la préparation d’une marmite empoisonnée Le jeune homme s’était introduit en plein jour au domicile de sa voisine, dans un quartier périphérique de Malabo (Guinée équatoriale), avec l’intention de lui dérober téléviseur et magnétoscope. Mais la jeune femme est revenue du marché plutôt que prévu en compagnie d’une amie, ce qui a contraint le voleur à se cacher à la hâte dans le grenier de la maison. Là, par une ouverture, il assiste à une scène édifiante : les deux femmes commencent à préparer le repas en bavardant, puis la propriétaire s’absente et « l’amie » en profite pour verser un « violent poison » dans la marmite avant de décliner l’invitation à déjeuner et de partir. Voyant que sa voisine allait passer à table, et de vie à trépas, le jeune voleur s’est mis à lui crier depuis le plafond ce qui s’était passé. Après vérification du contenu de la marmite, la police a arrêté l’amie « jalouse » et la rescapée a offert au petit voleur les objets qu’il convoitait.

Philadelphie/ demande de rançon Sacrée gamine !
Enlevée et ficelée, menacée de mort, une fillette a grignoté ses liens, brisé un carreau, et donné l’alerte
Une fillette de 7 ans a réussi à échapper à ses ravisseurs, en grignotant le ruban adhésif qui lui liait les bras et les jambes et en brisant un carreau, avant de demander de l'aide à deux enfants qui jouaient à proximité, a annoncé la police de Philadelphie. L'un des gamins a sauté sur son vélo près de l'immeuble à l'abandon où Erica Pratt était retenue, pour foncer jusqu'au poste de police le plus proche et donner l'alerte, mardi soir. La fillette avait été enlevée, lundi soir, alors qu'elle jouait avec sa sœur âgée de 5 ans, devant la maison de leur grand-mère dans un quartier truffé d'immeubles abandonnés et parcouru, la nuit tombée, par des revendeurs de drogue. Selon des témoins, deux hommes sont arrivés en voiture, ont appelé Erica par son prénom et l'ont traînée de force, alors qu'elle se débattait et criait. Moins de vingt minutes plus tard, la grand-mère a reçu le premier d'au moins six appels téléphoniques d'un homme menaçant de tuer la fillette. Il exigeait une rançon de 150 000 dollars. Mardi soir, la police était toujours à la recherche de deux suspects. Erica, qui ne souffre que de blessures légères, est apparue à la télévision dans les bras d'un policier et arborait un large sourire, alors qu'on la ramenait chez elle. «C'est une incroyable petite fille», a déclaré l'inspecteur principal Robert Davis.

Floride/ "L'horrible" gaffe de l'institutrice
Une maîtresse de maternelle traumatise ses petits élèves et déclenche l’ire des parents en niant l’existence du Père Noël
Une institutrice a provoqué un tollé dans une école maternelle de Floride en affirmant que le Père Noël n'existait pas, déclenchant l'ire de parents d'élèves et mettant dans l'embarras la direction de l'école. Alors que l'institutrice Fabiola Mehu-Pelissier lisait un conte de Noël à ses élèves, la "discussion a dérivé sur l'existence du Père Noël", a déclaré un porte parole des écoles de Coral Springs, Kirk Engelhard."Aucune directive ou règle n'a été violée, mais l'institutrice a manqué de jugement" a-t-il déclaré au journal local Sun Sentinel. Les enfants ont été choqués, et l'un d'entre eux s'est même mis à pleurer, selon certains parents d'élèves. Parmi ces derniers, plusieurs ont exigé qu'il ne soit pas permis à la professeur de retourner devant ses élèves. Mais l'école a refusé de prendre des mesures disciplinaires à l'encontre de l'institutrice. Pour tenter de réparer le traumatisme qu'ont subi les enfants, l'établissement scolaire a décidé d'organiser la venue dans l'école d'un Père Noël en chair et en os.

Iran/ Il tue son fils pour une « mauvaise » note !
Un père de 34 ans a tué son fils qui avait obtenu une note de 20 sur 20 dans toutes les matières scolaires, sauf dans une, a rapporté hier le quotidien Javan.
Selon le journal, le jeune Mohammad a obtenu 20 dans toutes les matières scolaires, sauf une où il avait obtenu seulement 16. Lorsque le père a entendu les résultats scolaires de son fils, il lui a frappé la tête contre le mur, ce qui a entraîné sa mort. Le père a été arrêté par la police et doit être jugé prochainement. Les actes de violence se sont multipliés ces dernières semaines en Iran et la presse rapporte régulièrement des actes de folie meurtrière.

MULHOUSE/ Il n'aime pas le bruit
Un garçon de 21 ans, Serge* P., a été jugé hier en procédure de comparution immédiate pour des violences sur sa voisine. Jeudi vers 11 h, il a été importuné par du bruit à l'étage au dessus de chez lui. Il s'est rendu chez sa voisine, a donné un coup de pied dans la porte, et selon la victime, lui a craché dessus. Ensuite, c'est elle qui est descendue d'un étage pour s'expliquer. C'est là, qu'il a sorti une arme (non chargée) cachée dans son canapé. Il a placé le canon entre les yeux de la femme et a appuyé deux fois sur la détente, avant de la frapper avec le revolver. Ce n'est pas la première fois que le jeune homme s'énerve de façon démesurée et violente. Une convocation devant le tribunal correctionnel, le 2 juin, lui a d'ailleurs été adressée pour d'autres faits. L'avocat du prévenu a souligné l'état dépressif de son client. Serge* P. a été condamné à un an de prison, dont six mois avec sursis et mise à l'épreuve pendant six mois.


Comments: Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?