jeudi, mai 14, 2009

 

Je te me le suis.

Assis devant mon café crème j'écoute la population locale s'exprimer dans une langue étrange ponctuée de mots curieux comme ce "ô-anguilé" débutant ou concluant presque chaque phrase.

Comments: Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?