samedi, mai 09, 2009

 

Mode Rika/ON

"Le radis noir, croquant et piquant, mais excellent pour votre foie Grâce à sa richesse en composés soufrés, le radis noir a une action protectrice contre le cancer. Calcium, chlore, cuivre, fer, iode, magnésium, phosphore, potassium, sodium, soufre, zinc et vitamines A, B1, B2, B3, B5, B6 et C font du radis noir un aliment de santé particulièrement intéressant. Le radis noir, côté santé Le radis noir est un puissant désinfectant et expectorant pulmonaire utile pour l'asthme, la bronchite et la coqueluche. Il améliore la circulation dans les jambes lourdes, les varices et les hémorroïdes. Il est préconisé pour ses effets digestifs, dépuratifs et son action sur le transit intestinal. Il soulage l'urticaire et les douleurs arthritiques. Mais ses principales indications concernent la lithiase biliaire et l'insuffisance hépatique. On le conseille particulièrement pour soulager les organes victimes des modifications alimentaires liées aux changements de saison ou après des excès alimentaires. En application locale, les rondelles de radis noir soulagent les coups de soleil, les érythèmes fessiers et les brûlures légères. La cure de jus de radis noir C'est le jus de radis noir pressé qu'on utilise à des fins médicinales. Il est parfois associé à d'autres plantes hépatiques comme l'artichaut, le chardon-Marie ou le boldo. Si vous sentez que votre foie se fait paresseux, rien de tel qu'une petite cure de radis noir. Il existe en magasin de produits diététiques du pur jus de radis noir biologique présenté en ampoules. La cure doit durer au moins 20 jours. Certains médecins, comme le Dr Rudolf Fritz Weiss, conseillent de faire une pause de 2 jours, tous les 4 jours de cure. On peut parfaitement faire une cure de radis en jus ou simplement crus, au printemps, en guise de dépuratif, pour éclaircir le teint et reprendre de nouvelles forces. La crème de radis noir, le radis noir à la Russe et le sirop de radis noir.

Artichaut, curcuma et intestins Une étude portant sur 207 adultes (Université de Reading, GB) montre que des extraits de feuilles d'artichaut (Cynara scolymus) et de curcuma (Curcuma longa) soulagent les symptômes du syndrome du colon irritable. Les patients ont suivi un traitement de 2 mois : les symptômes ont diminué de 41 % et les récidives de 26 %. Dans une prochaine étape, les chercheurs renouvelleront cette étude avec des essais en double aveugle.
La sardine à l'huile d'olive est une authentique médecine du cœur dont on ne se lasse pas d'honorer les vertus préventives. Sa chair est composée d'acides gras polyinsaturés du type oméga 3. Ces acides gras, issus de la chair des poissons bleus, sont très bénéfiques pour la santé. Les oméga-3 protégent le cœur en fluidifiant le sang, évitant ainsi les caillots et les lésions. D'après une étude réalisée aux Etats-Unis, l'absorption de deux cents grammes de poisson gras par semaine suffirait à faire chuter de moitié le risque d'infarctus. Mais leurs bienfaits ne s'arrêtent pas là : ils soulagent les inflammations et sont conseillés aux personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Les oméga-3 peuvent aussi s'avérer utiles en cas de dépression et de déprime. Ils protègent du diabète de type 2 et augmentent la résistance au cancer. Il est conseillé de consommer du poisson gras 2 fois par semaine à titre préventif, et au moins 3 fois à titre curatif. La sardine se nourrit surtout de phytoplancton riche en chlorophylle, source alimentaire des oméga 3. Elle est riche en phosphore, en vitamines B6 et en calcium lorsqu'on mange les arêtes. Savoir choisir La sardine fraîche est toujours préférable. La qualité est primordiale si vous souhaitez bénéficier de ses vertus. Elle doit être irréprochable : les écailles et les yeux brillants, les ouïes bien rouges, l'odeur douce et agréable.(…) La sardine est fragile, elle ne se garde que 2 jours au réfrigérateur. Cuites ou crues Il existe de nombreuses façons d'accommoder les sardines. Crues en filets, salées au sel de mer, leur chair est pulpeuse : dégustez-les fraîches mais non glacées, avec du pain beurré et des pommes de terre en robe des champs. Consommées telles quelles accompagnées de beurre frais ou transformées en pâté sur des toasts grillés avec un peu de coriandre, aneth ou basilic frais, les sardines sont idéales pour vos apéritifs. Cuites, elles sont frites - roulées dans la farine - agrémentées d'un filet d'huile d'olive : en accompagnement, vous avez le choix entre une purée de fonds d'artichauts ou des épinards. Avant de les griller, vous pouvez les faire mariner. Laissez tremper les sardines toute la nuit au frais dans une marinade à base d'huile d'olive, de thym, de persil, de laurier et d'épices (poivre, coriandre). Salez. Les sardines se marient très bien à la sauce escabèche. Dans Belle-Santé ce mois-ci : recette des sardines marinées et des sardines aux échalotes.

Urticaire, allergies aux cosmétiques, soleil, piqûres et morsures… Les gestes qui soulagent et la trousse homéopathique : Apis Mellifica, Ledum Palustre, Urtica Urens, Rhus Toxidendron, Arsenicum Album, Sulfur…

La méthode homéopathique inventée par le Dr Schüssler mériterait d’être mieux connue. Les sels de Schüssler sont très simples d’utilisation et leur efficacité n’est plus à démontrer. Les Sels de Schüssler sont au nombre de 12. Ces éléments minéraux, que le Docteur Wilhem Schüssler appela " sels biochimiques ", font partie de l’arsenal classique des homéopathes allemands, ce qui est moins le cas en France. Ces médicaments homéopathiques soulagent rapidement la plupart des maux courants : rhume, acné, bronchite, hypertension, maux de tête, mauvaise circulation…

Les pousses de soja (soja vert) que vous trouvez dans le commerce, sont en réalité les germes des graines du haricot mungo. Le véritable soja provient d’une plante appelée Glycine max. Cette légumineuse, d’origine et de tradition asiatique, ressemble au pois ou au genêt. Il est recommandé aux diabétiques. Le soja contient de la lécithine cette substance réduit le taux de cholestérol. Ses phyto-oestrogènes atténuent le syndrome prémenstruel, soulagent les troubles liés à la ménopause et préviendraient des risques de cancer du sein, de l’utérus, et de la prostate. Une alimentation riche en soja augmente la masse osseuse, et réduit la fréquence et l’intensité de l’ostéoporose."

Comments: Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?