lundi, janvier 28, 2008

 

Cowardcounty, Rayon Slip en laine.

Ce week end, j’ai acheté "Abandonnée ed coll" sans grande conviction, le premier long du jeune réalisateur ibérique bénéficiant pourtant de critiques plutôt joviales. Et moi j’étais plutôt bof bof devant la pauvreté du pitch et de son énième histoire de doppelgangers. Et bien j’avais tort, même si l’histoire est effectivement d’une banalité affligeante, voila enfin un film raffiné. Chaque plan est léché, les images sont belles, les acteurs sont justes, Cerda mixe les sons, triture les images et les effets avec goût et c’est un vrai régal. Ensuite j’ai acheté Jarhead parce qu'à force d'en entendre parler j’avais quand même envie de me faire mon propre avis et enfin Hostel 2 dans une édition Hostel (1+2) puisque le premier opus y est ici présenté agrémenté d’un second DVD incluant les fameuses scènes coupées et une ribambelle d’autres bonus (pour montrer que "oh mon dieu il fait vraiment peur mais Rhalala qu’ils sont méchants la censure zont tout pourri mon film à forçe de le couper") Je suis vraiment un gros con parce que je sais (comme à chaque fois) que tout ça c’est un bon gros plan marketing bidon (comme le film ?) et que je vais très vite regretter mes 26 €… Et puis un Wolfman à 5€ trouvé dans un bac à soldes (mais si... vous savez, le Wolfman... de l’étrange noel de Mr Jack vous ne voyez pas ?). Entendu l’autre couille de Belkacem chez Ruquier regardant un tazer rose (dit tazer glamour) "c’est un thermomètre ?" Ruquier de répondre : "Madame à de la place à la maison…" J’ai trouvé cette réplique vraiment très drôle… L’émission de vendredi était tout aussi chaotique que les autres, j’ai eu en tout et pour tout la copie des deux précédentes émissions pas plus de 10 mn puisque Chick passant par là j’ai préféré lui prêter, histoire qu’il découpe lui-même ses titres live et les moments les plus intéressants pour son site ou sa page myspace. c’était Kaina Bugs qui jouait live ce mois-ci et les phoners : Je me suis fait remuer par Max pas forcement très aimable à cause d’un problème de son, c’est toujours un peu décevant de voir qu’un type qu’on écoutait toutes les nuits pendant les années lycée est en fait un roquet prétentieux, dommage mais ça n’enlève rien aux qualités du personnage et à l’homme de radio qu’il est, la voix est toujours posée, les références et la culture musicale impeccables, manquait juste un supplément d’âme. C’est curieux on dirait que cette arrogance/défense est propre aux DJ's/musiciens electro comme s’ils devaient se défendre en permanence de la légitimité de leurs musiques ou de la pertinence de leurs choix artistiques…. Second phoner : le toujours formidable Gonzales, avec lequel nous revenons sur sa participation au dernier album de Feist et au premier de Christophe Willen par le biais de Philippe Katerine et puis suite à un gros différend artistique avec Sébastien Tellier ce dernier me donne pour mission de les réconcilier…Ca sera pas une mince affaire… Ensuite nous avons eu (Please) don’t blame Mexico, groupe collectif issu de Hey Hey My My et de Nelson, Eversun, un jeune artiste (encore un peu vert mais je trouve que nous devons laisser le micro dispo pour tout le monde), les marseillais de Redlight, le suisse du projet Vincent V, Osni et Mark Weld. Adrienne Pauly et JP Nataf, sorry, ça sera pour le 29-02…

Comments:
J'avais bien aimé Abandonnée moi aussi, ça m'a donné envie de voir le reste de l'oeuvre de Cerda.
 
je crois qu'à part la trilogie dite de "la mort" regroupant ses trois courts (the awakening, Aftermath & Genesis), the Abandoned est son 1er long...

Mais c'est certain que ça file envie de voir ses futurs projets...
 
Clair !! Pourtant je suis pas trop branché Doppelganger en temps normal.
Ca vaut quoi les 3 courts ?
 
Cheap mais qd même classos avec plein de bout de Fulci dedans.

Glauque & gore...

Dans le même genre j'ai préféré Douglas Buck et son family portraits...
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?