lundi, juillet 09, 2007

 

Bcity E.P.K (Le bruit de la pluie).

Un week-end curieux où j’arrête pas de penser à plein de trucs. A tout et à rien. C’est toujours comme ça dès que j’ai fini de manger. La digestion me fait entrer dans de vastes considérations métaphysiques sur vous, sur moi, sur le bordel ambiant, sur ma place dans tout ce merdier, sur le poulet que je viens de manger, sur la grippe espagnole (également d’origine aviaire), sur ces nouveaux slips qui me compriment les rognons, sur plein de trucs qui me collent le bourdon. Ca doit être le temps qui fait ça. Attention ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : je reste très content qu’il pleuve mais c’est tout ce gris enfin voila ça doit porter au moral quoi… Vendredi soir c’était la dernière de Lullaby bon je vais pas en faire des caisses dans le pathos mais je dois dire que là ça me faisait un p'tit quelque chose de quitter ce studio radio. Mine de rien ça fait plus de sept ans que j’y traînes mes Converse. Alors pour la dernière, j’ai eu droit à la plus belle panne de ma courte carrière radiophonique… Aucun micros pendant la première demi heure, du coup j’ai dû faire sauter les premiers phoners (que nous retrouverons sans doute ailleurs dans une autre vie), Pea.k & Sonia, Alexia & Seb (un peu bourré) m’aident à boucler cette der des der. Je repense à tous ces invités, toutes ces soirées n’importe quoi et ça me fait bizarre de quitter tout ça. Beaucoup de trucs se sont passés en deux mois et j’ai du annuler une dizaine d’artistes. J’ai tout expliqué aux auditeurs, la raison du départ tout ça et j’ai pas envie de reprendre tout ici, chaque chose à la fois, je reviendrais plus tard sur les futures destinations. The longcut, Selfish cunt, the Agency, Dombrance, Brooklyn, Sourya et Nelson du Industry of cool, Neonbirds, Body double du Funeral Party et Justice qui à aussi commence tout petit…Parce qu’il faut bien commencer un jour…Tout ça me fait rigoler, c’est vrai que la vie c’est vachement plus rigolo en travers. Un coucou en direct à Arnold Turboust et à Laurent Petitguillaume (qu’on adore à Lullaby) et c’est déjà le moment de partir. On range une caisse de CD, la direction (sans doute déjà en vacances) n’a même pas pris la peine de nous laisser un mot. Nous non plus. Tout le monde se dit une parole gentille. Je pars le dernier. Je me retourne une dernière fois. J’éteins la lumière et je pose les clefs dans la boite aux lettres. Je tourne la page. Changement de tableau. Acte I. Samedi je me réveille avec une envie folle de claquer de la thune alors sitôt debout, j’enfile un marcel, mon plus beau short camouflage et mes Ipanema jaunes pour descendre direction mon dealer préféré pour grappiller quelques galettes en soldes : bilan de la crise : Isolation (huis clos rural, faut aimer les vaches, les parasites entre the thing/aliens, la pluie, les fermes et la campagne irlandaise. Pour ma part j’ai bien aimé) Horribilis (slither) (du Z assumé de bout en bout dans le trip du météore rempli jusqu’à la gueule de piments d’espellettes baveux qu’aiment franchement pas les humains. Le Labyrinthe de Pan (mais pas dans version ultime M’sieur Hunch) juste l’édition collector. Le film est effectivement magnifique, super compromis entre le film historique et le conte moi qui n’aime ni l’un ni l’autre, je l’ai trouvé beau à pleurer. Soleil vert parce que je me souvenais plus du tout de la fin, Black rain parce que j’ai toujours raté le début et même si je suis pas fan du cinéma de Ridley Scott je trouve que c'est son meilleur polar et le rôle le plus réussi de Michael Douglas (qu’est aussi loin d’être mon copain pour la vie) mais bon que voulez vous : j’aime le noir et les yakusas donc yapluka… La course contre l’enfer un obscur film datant tout de même de 1976 et pourtant inconnu au bataillon dans lequel des touristes crétins à souhait sont témoins d’un messe satanique avec sacrifice humain le reste part en sucette pas humm mais miam miam…Simetierre obligatoire pour tous ceux qui, comme moi, n'aiment pas les gamins et puis surtout parce que donner un scalpel à un enfant de 7 ans est une trés mauvaise idée... C'est aussi le film qui m’a fait découvrir les Ramones (et oui faut bien un début à tout) graçe à "Pet cemetery" au générique de fin. Le quatrième volume en collector des aventures d’Harry Potter parce que le troisième volet m’avait agréablement surpris et enfin une petite promo sur le Week end de terreur du bon slasher movie classicos (mais efficaços). Encore un week end de répit avant une nouvelle semaine, déferlante de séries… Après les Sei, je trouve qu’il n’y a pas plus beau qu’un colt pacificateur. Qu’est ce qu’on se fait chier cet été vous ne trouvez pas ? Je dois vous laisser je vais changer l’eau des olives. Pas super chic mais j'adore cette expression.

Comments:
Y'a aussi l'option poisson
 
Hello Damoon, "Moi je" aime les vaches, les aliens, la pluie, les fermes et la campagne et donc j'avais trouvé ça pas mal du tout pour un film de genre. Un remake normand ou limousin est faisable car nous avons tous les ingrédients du scénario. On pourrait tourner ça du côté de Lillebonne. Boujou à la marie au passage !
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?