lundi, janvier 18, 2010

 

Lagrima blu.

Agh.. Agah...Ugha... Veuillez m'excuser je viens de terminer le troisième épisode d'une famille formidable à base de les-étrangers-foutent-le-bordel-la-nuit-normal-sont-pas-comme-nous-ces-gens-là-mais-sont-quand-même-bien-braves-dans-le-fond-mais-un-peu-voleurs-quand-même, à base de "vous voulez un café ou un petit verre de blanc peut-être ?" toutes les deux scènes, à base de petits déjs avec tout un tas de jus de fruits oranges pétards et de chansons de colonies mais surtout à base de scénarios de Chloé, 8 ans. Déja difficile à regarder la vioque Duperey avec ses mains griffues et son maquillage à la truelle qui commence à ne plus tromper personne mais de plus en plus pénible de l'écouter déblatérer ses hallebardes de vérités toutes faites et de conseils guimauves. Parce qu'il faut se la taper cette "famille" supposée "formidable" : Ils sont au minimum quarante parigots à gueuler comme des putois dans la campagne profonde. Hop en tournée dans le sud. Hop en bourgogne bref ils passent le plus clair de leurs temps à faire chier le pauvre quidam provincial (qui demandait juste à ce qu'on lui fiche la paix) avec leurs histoires à la con dès qu'ils débarquent quelque part. Le tout se terminant comme à chaque fois par un syndrome banquet-Astérix, c'est dire autour d'un gros Noël gluant de neige, à cinquante parigots en province (ben sont plus nombreux c'est normal c'est Noël) des verres de blanc et des monceaux de hurlements niais. Bientôt La famille formidable contre les ninjas et La famille formidable vs le comte Dracula. Si je zappe c'est un nouveau numéro de Contre-enquête avec devinez quoi comme sujet ? L'insécurité et les cambriolages. Où ça ? Ben à Marmande bien-sûr. Remarquez, dès qu'une équipe télé débarque caméra à la mimine c'est soit histoire de tâter le cul d'une vache pour un téléfilm à la con (l'amour-vache sur M6 la semaine dernière) soit pour filmer le commerçant désœuvré tout prêt à s'acheter un flingue à la suite de son cinquième braquage. Vais ptet' me faire un petit verre de blanc moi tiens... Ce rêveuu bleuuuu tali tali tali tata.

Comments:
la france a peuuuur... surtout à marmande, durant mes "vacances" de fin d'année j'ai vu des femmes avoir peur de moi parce que je marchais dans la rue derrière elles :"ah lala quelqu'un marche derrière moi avec toute cette insécurité c'est sur que c'est pour me violer"... même dans un chemin de campagne jalonné de maisons à 11h du matin!!!
Si l'on marche derrière une femme elle se retourne au moins dix fois, pour voir le moment de leur viol arriver peut-être...
J'ai même eu droit à une mère qui déboule comme une barge pour hurler "les enfants ? jouez ici que l'on vous voit" au moment où je suis passé devant deux gamines en roller sur le parking de jean moulin, devant le gymnase...
J'ai une parka et pas un imper pourtant.
Marmande a peur. C'est un peu l'histoire de la grenouille et du boeuf mélangée au chant du cygne : à force de se mentir en se disant que l'on habite un pôle urbain on y croit et on se dit que donc on souffre de l'insécurité urbaine, et, comme toutes les petites villes mortes ou mourantes, les gens ont peur des vivants.
Et puis la tv...
d'ailleurs tu devrais savoir que tu peux faire des trucs décidés par ta volonté et tes désirs plutot que de larver devant une merde à la tv...
Par contre, pour clore le sujet de "la vilaine", les djeuns de la gravette sont des sauvages abrutis par le rap commercial, l'alcool et l'héroine. Plutot dangereux les lascars en fait. Car complètement cons. En les croisant j'ai eu le désir de voir mes glaires s'envoler jusqu'à leur têtes de cons manipulés, victimaires et racistes. En plus ils se font embrumer la tête par le kébab des frères musulmans sur les boulevards. On a les lieux de cultes que l'on mérite.
 
"kébab des frères musulmans" ? je vois pas où il est situé celui là...
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?