mercredi, septembre 17, 2008

 

Fuckboroughts, 3rd avenue.

Hier en allant me faire pêter la tête dans un dojo, j’écoutais une interview de Alejandro Jodorowsky sur Inter. Inutile de dire que j’ai une admiration infinie pour tout ce que cet homme à écrit et réalisé. Il racontait comment pendant près de trente ans et parce qu’il avait refusé de tourner un film érotique, un producteur et lui se sont voués une haine farouche brisant en tous points la carrière cinématographique du réalisateur. Finalement, sur le fil du hasard, un beau jour ils finissent par se croiser entre les portes battantes d’une obscure salle de réunion. Rencontre avec celui qui à bloqué la sortie de ses films pendant plus de trois décennies. "Des pas, j’aperçois des cheveux blancs, il sort, me regarde fixement et dit : "Vous etes beau". Je lui dis : "vous ressemblez plus à un guide spirituel qu’à un gangster". Nous sommes tombés dans les bras l’un de l’autre. Nous avions compris. Il me dit "j’ai vu mon père en vous". Je lui dit "j’ai vu mon père en vous". C’était terminé. Trente ans de haine estompée, disparue comme ça en cinq minutes. Je crois par exemple que le conflit Israélo-Palestinien n’est pas une situation de haine mais une situation d’amour. Quand le monde sera partagé nous aurons fait un grand pas, j’ai beaucoup d’espoir par rapport à ça. Je crois que la haine est liée à la douleur. Dans la vie de chacun, la vraie avancée spirituelle et la paix intérieure n’existe que dans l’acceptation de cette douleur quelle qu’elle soit et non pas dans son déni. Quand mon frère à perdu son fils, il est venu chez moi et m’a dit "ça fait mal". Le travail avait commencé. Il faut accepter la douleur et ne pas aller contre."

Comments:
jodorosky... à chaque fois que je l'entends je pense à la phrase de ce célèbre acteur argentin:
"maintounant tou ba mé soucer et yé vé youiiiiir dans ta bouche!"

aaaaah... l'Amérique latine a bien des choses à nous apprendre encore...

Ceci dit "accepter" est le comportement le plus logique et le plus ancré dans la réalité!

Par contre les "j'ai vu mon père en vous" ça se termine par une affreuse douleur aux fesses au réveil! Après quand jodo place son histoire crypto-gay dans le cadre du conflit palestiniens/sionistes c'est proprement débile! Divagation d'alcoolique!
Jodo c'est les années 70 dans les années 80!
Les comptoirs de ses boites à partouzes favorites doivent être pleins de gens qu'il fascine pour pas cher...
être et avoir été...
"si! tou vois la tlansandance dé l'être souplême dans le tout oliyinel de l'astle de vie de la sayesse universelle oh régard' tou me fait bander!"
 
Je crois que j'aime les crypto-gays..
Classe ton imitation de Jodo, ça m'a bien fait marrer
 
merci pour l'imitation écrite... Pour la citation de l'acteur argentin c'est véridique, elle vient d'un film de boule des 70's, les meilleurs au niveau dialogues, film que je n'ai jamais vu mais dont la réplique se partage entre amis tellement elle est belle!
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?