vendredi, septembre 12, 2008

 

Fuckboroughts, 1st avenue.

Je m’appelle Damien Teyssandier et pour la première fois depuis très longtemps je me sens exactement comme vous. Passé un été étrange sous un soleil écrasant. Comme vous. J’ai beaucoup lu et j’ai beaucoup aimé la noirceur du dernier Batman. Comme vous j’ai été assez intrigué par les Black kids jusqu'à finalement avoir envie de les gifler. Comme vous, j’ai encore acheté tout un tas de saloperies que je vais m’empresser d’oublier et qui ne serviront probablement jamais. Comme vous, je trouve que la conspiration c’est la pornographie appliquée à la politique. Il fallait lire contre-jour, alors comme vous je l'ai lu. Comme vous j’ai adoré heu non détesté Secret Story et je n’ai absolument pas trouvé Alexandra excitante pour deux sous. Comme vous non ? J’ai dansé, chanté, fait des tours sur moi-même à se demander à quoi je cherchais à échapper. Si vite. Pris tout un tas de photos que je ne regarderais pas et que je ne montrerais jamais à mes amis puisqu’il n’y à pas pire supplice. Des forêts qui cachent d’autres forêts qui n’arrivent pourtant pas à tout cacher. Des arbres qui font du bien même si je regrette parfois d’avoir trop vu Blair witch (oh vous avez vu il y a une cabane là bas, oui ben on va zapper…Non sans déconner moi je dis qu’on devrait pas y aller… Ah bon ben on y va alors…). Un été à parler avec Cora (non pas le supermarché, le chien mangeur de tongs…). Un été la lampe torche à la main pour slalomer entre des serpents géants et autres scorpions belliqueux (non sans déconner vous saviez qu’il y avait des Scorpions dans le Lubéron ? Non ? Si vous voulez mon avis il serait temps de le signaler à quelqu’un…) Je passe sur les araignées monstrueuses et autres trucs rampants qui cavalent sur les carreaux dès la nuit venue… La voiture. Beaucoup. Comme vous. Les routes tortueuses sur la digestion, celles qui ne mènent pas à grand-chose et qui empêchent de tourner le putain de bouton tout rond qui change les stations. C’est quoi celle là ? Goldman. Tu pourrais changer s’il te plait ? Le château du vieux fusil, un viaduc qui touche le ciel, le Gévaudan (Y avait quoi d’écrit sur le panneau là ? Vous saviez qu’il y a des loups dans le coin ? Putain… Et vous m’avez rien dit… Tu pourrais me passer les clefs de la bagnole steuplé je voudrais vérifier un truc…) Le soleil écrasant. Encore. Du vert et du bleu jusqu’aux premières terres ocres des collines de Roussillon… Il y a quoi à la radio ? Cruel summer. Le soir je laisse Cora me dévorer la jambe et je regarde le soleil descendre derrière le mont Ventoux dans un silence assourdissant. Je me demande de quoi demain sera fait. La vérité ne serait-elle finalement pas là ? Dans une odeur d’herbe fraîche, un verre de Suze à la main et un chien à ses pieds. Je n’ai plus envie d’écrire. Je crois que je n’ai plus rien à dire. Comme vous, demain je me dirais exactement le contraire. Comme vous je me dépêche de vivre. Comme vous je me dépêche de mourir.

Comments:
"Théorie du complot". c'est le terme utilisé pour décrire des doutes factuels (et non pas théoriques) qui sont entièrement légitimes! "théorie du complot". C'est le terme utilisé pour allumer dans les cerveaux de veaux pavloviens la lueur du mépris qui leur évite de voir leur queue chasser les mouches de leurs flancs et leur permet de se croire plus fins et en démocratie.
 
http://www.voltairenet.org/article158019.html

c'est un roman photo marrant
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?