lundi, mars 26, 2007

 

Bcity E.P.K (v. huntin' low)

On se doute pas mais la grande presse musicale balaie à mort le net à la recherche de tout ce qui se fait, tout ce qui se dit sur quasiment tout. Ce matin aux toilettes je lisais un magazine plutôt pas trop mal fichu sur l’esprit des femmes et je me suis surpris à trouver certains articles vachement intéressants. Il y avait un article sur ces blogs qui avaient rendu des gens célèbres… cette femme de 40 ans devenu critique gastronomique sur le tard grâce à ses chroniques, Laure, 28 ans, reçoit le commentaire suivant sur son dernier post : "Vous avez un backstage pour vous pour le concert des Libertines si vous le chroniquez ici" signé Philippe Manœuvre. Deux mois après elle était à bord d’un avion à destination de Los Angeles pour rencontrer le groupe Franz Ferdinand, depuis elle a lâché son blog et signé son contrat pour le magazine. Je commence à savoir comment ces grands médias (presse, radio & télévision) fonctionnent. L’information ne part pas du haut de la pyramide comme on veux bien nous le faire croire à coup de brushs & paillettes mais bien d’en bas que ce soit du plus petit journal local à la plus grosse des machines. Alors là, une seule question brûle vos lèvres : Comment ? Damoon tu lis au toilettes ? Ba vi hein ! mais toi aussi je te signale... Hier c’était ma journée zombie, vautré devant mon téléviseur toute l’après midi du coup j'ai regardé "La chambre du fils" d’Alex de la Iglesia tiré de la collection "Peliculas para no dormir" film très court à peine plus d’une heure mais vraiment redoutable du début à la fin. Pitch bien flippant : un nouveau papa achète un babyonline pour observer les gazous de bébé depuis son lit et découvre que quelqu’un est assis à côté du môme toutes les nuits…Brrr... Hier soir ç’était : regarder pour la trentième fois l’auberge espagnole [tapez 1], comme chaque semaine quand il ne reste plus aucun espoir Hertzien : Zone Interdite [tapez 2]. Du coup j’ai regardé "La Science des rêves". Alors que dire de ce film ? le pitch est bon, les acteurs sont bons, le réalisateur est bon mais la mayonnaise ne prends pas… Autant son univers de bric et de broc, collé à trois bouts de ficelles fonctionne du tonnerre de dieu sur un clip de 2mn autant sur 1h45 c’est carrement casse couille… Alors bien sûr on reconnaît plein de trucs au passage, les clins d’oeils aux White stripes, à Fat boy slim etc…Alors bien sûr, le gars est doué pour l’image et il n’en reste pas moins une valeur sure sur le plan artistique, il sort quand même quelques bonnes idées avec notamment cette machine à remonter le temps d’une seconde. J'aurais adoré aimer ce film mais malheureusement je suis passé complètement à côté…Ceci dit la version B (sorte de director’s cut qui n’en est pas un) est nettement plus intéressante que la version A…L’histoire est beaucoup plus sombre, l’atmosphère et le ton ne sont pas les mêmes et le tout est bien plus efficace sur 1h00 (la version A a sans doute 45mn de trop…), vu également "Maciste et les filles de la vallée", derniers péplums de la collection Fabbri, ça me fait halluciner de voir que c’est Canal qui à les droits de toutes ces perles (sans doute en vue d'une éventuelle diffusion dans le cadre des cinémas de quartiers) mais jamais diffusés, bon ça va pas pisser très loin mais qu’est ce que c’est bien… Trouvé aussi un bouquin à 5€ sur les provocs de Gainsbourg (Je suis né sous une bonne étoile. Jaune). J’étais fâché avec Nine inch Nails depuis un petit moment car terriblement déçu par le dernier album alors que le virage artistique amorcé par "the fragile" m’avais enormement intéressé mais j’étais tout de même très curieux de voir ce que donnait le line up actuel sur scène et puis j’étais assez intrigué par toutes ces remarques sur la puissance des shows et d'hypothétiques prestations scéniques fulgurantes… Ben je ne dirais qu'une seule chose : Bravo…. Ouah ! la claque ce DVD putain ! pendant deux heures j’ai Ed Bangé comme un crétin devant ma télé sur un Reznor Rasé (tiens elle est marrante cette phrase un "Reznor rasé" c’est comme ta touffe m’étouffes…C’est rigolo…) Un Trent dynamiteur, option "cou de taureau tout transpirant" le groupe maraude dans tous les coins glauques et pète sous la langue à chaque classique, quel bonheur d’entendre ce "March of the Pigs" couillu comme un caribou, lourd comme un bombardier, "You fuckin’ pigs" crache Reznor et le public de répondre "Yeaaah !!!"Sont cons ces fans... Et là vous allez me dire : "Mais Damoon, tu lis aux toilettes ?"

Comments:
C’est pour la première que je viens de visiter votre site et je le trouve vraiment intéressant ! Bravo !

voyance totalement gratuit



 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?