samedi, juin 20, 2009

 

Hector 3.


Je viens de regarder los cronocrimenes de Nacho Vilalongo. Difficile de raconter quoi que ce soit sans dévoiler l'once d'un indice d'une intrigue principalement axée sur les paradoxes liés aux couloirs du temps. Pour la faire courte le film est une vraie réussite. Le puzzle capillotracté du remonte-temps tient, pour une fois, plutôt pas trop mal la route. Une construction scénaristique passionante qui devrait plaire aussi bien aux fans de Back to the future qu'à ceux de Terminator dans une autre registre et qui engendre également à chaque scène une caisse de "mais putain pourquoi il fait ?" et des brouettes de "mais bordel moi j'aurais pas fait ça..." Trippant, agaçant, des trajectoires étranges, des ciseaux, une paire de jumelles, des bandages, un temps elastique, une nuit qui n'en finit pas et un étrange liquide blanc. Tempus fugit.

Comments: Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?