mardi, avril 07, 2009

 

Sociétaire.

Charlie & Lulu sont morts ce week-end, du coup je songe serieusement à me tourner vers ce genre de poisson : "Le terme de Piranha désigne plusieurs espèces de poisson d'eau douce vivant dans les rivières d'Amérique du Sud. Les piranhas font partie de la famille des Characidae. Les piranhas se déplacent exclusivement en banc de très nombreux individus, quelle que soit leur taille. Leur longueur est d'environ 15 à 25 cm en moyenne. Ils peuvent cependant être beaucoup plus gros. La plupart sont des prédateurs avec des dents aiguës et un appétit pour la viande. Contrairement à ce qu'en dit la légende, ils ne s'attaquent pas systématiquement aux hommes vivants, mais seulement en présence de sang dans l'eau. Ils sont par ailleurs capable de détecter la présence d'une goutte de sang dans l'eau à plusieurs dizaines de mètres. Le premier cas attesté d'attaque d'hommes vivants date de 1870 ; des soldats brésiliens blessés et couverts de sang essayaient de traverser un fleuve. Les Serrasalminae sont surtout connus par les piranhas et leur réputation de voracité. Pourtant les piranhas aux dents acérées et pointues ne représentent qu'une branche des Serrasalminae. Les espèces de la branche frugivore sont plus nombreuses, souvent plus grosses et plus recherchées en Amazonie en raison de leur qualité gustative et de la valeur économique qu'elles représentent. Les herbivores peuvent peser plus de 6 kg. L'intestin de ces poissons est truffé de petits vers nématodes dont la masse peut atteindre 15 % du poisson. Ce ne sont pas des parasites mais des symbiotes, car ils sont abrités et nourris par le poisson tout en l'aidant à digérer les feuilles. L'incertitude règne toutefois sur la vraie nature de ces poissons. Sont-ils de vrais phytophages qui s'alimentent des produits issus de la digestion des plantes par les vers ? Sont-ils de vrais carnivores qui élèvent une communauté de vers dans leur intestin pour ensuite assimiler les produits de dégradation des vers morts ? De vastes bancs de piranhas patrouillent en pleine eau dans l'espoir que des petits poissons s'aventurent hors des plantes protectrices. Ce sont en effet de grands carnivores à l'égard des poissons et font en particulier de gros dommages dans les filets de pêches des locaux, en s'attaquant aux poissons emprisonnés souvent aux risques de rester coincés eux-mêmes."

Comments: Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?