mardi, mars 17, 2009

 

Fuckboroughts, 29th avenue.

Ces temps-ci j’ai vraiment le temps de rien. Les journées ne faisant que 24 heures et tous mes vendredis étant consacrés à mon cours d’électricité je n’ai par conséquent que très peu de temps à accorder à mes quelques activités parallèles. Je profite de quelques instants de repos pour revoir mes notes auxquelles je ne comprends bien entendu strictement plus rien puisqu’il est de notoriété publique que j’écris comme un chat. Visiblement j’ai particulièrement bien aimé ces quelques citations : "Le bonheur est dans l’acceptation", "le pessimisme est d’humeur et l’optimisme de volonté". J’ai du vouloir acheter le secret de l’optimisme chez JC Lattes. Ah ça je me souviens avoir passé la soirée à me foutre de la gueule des maillots des Lyonnais. C’est simple quand Juninho a reçu un carton jaune j’ai cru qu’on lui avait piqué un bout de short dis donc. Des maillots par conséquent fait en carton jaune, spécialement étudiés pour jouer au foot par temps de neige ET pour faire traverser les gamins pendant la mi-temps. Je me demande ce qui le pire : Le type qui hurle en tombant parce qu’on l’a effleuré ou les trois crétins du staff qui courent comme des dératés vers le mourant pour vérifier si on va encore pouvoir sauver sa jambe. Ah ce soir c’est Mardi soir et le mardi soir c’est nouvelle star, à ce propos j’avais noté aussi l’exemple de Mathilde. Mathilde vient de la NOUVELLE CALEDONIE et elle tient à ce que ça se sache. On ne sait pas vraiment pourquoi mais elle tient à nous donner tous les détails. Bon ben 17000 km, 30 heures de vol. Mais surtout elle se bat pour son grand-père. Alors en gros si le jury ne chiale pas devant une déracinée super loin de chez elle peut-être l’état de santé d’un proche malade ça pourrait attendrir la brochette de juges. Alors ma question (que j’avais même souligné en rouge) : Avant de se battre pour les autres, pourquoi ne commencent-t’ils pas à se battre pour eux ? Histoire de gagner du temps. Page suivante, je note quelques détails de ma formation. Je me revois encore en train de cocher "oui" dans la petite case en face de voulez-vous suivre une habilitation électrotechnique ? OUI que je gratte. Bon ben voila quoi. La boulette. Je le retiens l’autre là avec son mais si vous allez voir y a plein de débutants comme vous. 8h00 du mat, je me retrouve dans une grande salle d’un lycée technique entouré de trente gaillards quinquagénaires avec plus de vingt ans de bricole dans les ripatons. Hum. Il faut savoir raison garder et tête froide avancer. Pas facile mais on va y arriver mon Damoon. Ah y a le prof (la plus grosse moustache) qui prend la parole : "Bon les gars, le premier exercice c’est qu’on va monter un conjoncteur-disjoncteur que vous allez placer sur la boite de dérivation avec référentiel en double allumage/va et vient câblage en 2.5 en faisant bien attention à séparer la phase et le neutre sur les dominos des coffrages et en dérivant la minuterie à laquelle vous allez coller un répartiteur au cul allez c’est parti les gars vous avez une heure". Hum "Monsieur ? Monsieur ? J’ai jamais fait ça de ma vie ça compte ?" La position de la moustache ne trompe pas. Là elle tire grave sur le "qu’est ce que tu veux que ca me foute ?" Bon. Ava être long. Dès que je sors de mes heures de boulot ou de mes virées avec mes nouveaux amis moustachus, je filme des labos. A l’heure où j’écris ces quelques lignes nous venons juste de boucler le quatrième. Vous verrez donc le résultat dans les jours à venir. A garder de la semaine passée il y a évidemment le concert des Stuck in the sound (pour moi le groupe français le plus impressionnant sur scène à l’heure actuelle), les excellents blu-rays de Dark Knight et de Martyrs, Secret Invasion, l’adaptation de Watchmen qui fait couler tellement d’encre. Okay y a du foiré et ça aurait pu être vachement mieux mais reconnaissez que ça aurait tellement pu être pire…Et puis je n’exagère pas en disant que ça fait bien quinze ans qu’on la fantasme cette adaptation, je me souviens on en rêvait avec Momo en faisant et refaisant le casting. Alors du coup je trouve que ce n’est pas vraiment un coup d’épée dans l’eau et puis il y en aura toujours qui trouveront que le slip du hobbit est vert bouteille et non kaki et que la cape de Vader est trop courte de 2 cm. Et puis je retiens aussi des beaux livres comme ce Pinocchio de Winschluss je me souviens quand je lisais son Superman bourré dans les fanzines à deux balles grattés chez Total Heaven. Quel parcours. Classe le bouquin. Et puis il y a cette réedition noir et blanc de Rahan. Cas de conscience : à Trente quatre ans vas-t’elle passer comme une lettre à la poste cette intégrale ? Réponse : Oui. L’impression que je lisais ça entre les rigolus & les tristus, Pifou et les femmes en blanc. Ca fait du bien. Noté ceci : Marine Lepen invitée des quatre vérités de télé matin : "Marine Lepen que pensez-vous d’Olivier Besancenot ? Ecoutez, il cherche la violence urbaine, la haine et le chaos, Staline sans moustache ça reste toujours Staline." Noté également des "ne pas oublier" au marqueur en très gros, ça devait compter vachement pour moi : Ne pas oublier que la seule fois que je suis arrivé premier dans quelque chose, ma flagelle et moi, ça devait être quelque part dans l’utérus de ma mère. Ne pas oublier de ne jamais confier mon appart’ à Valerie Damidot. Ne pas oublier de demander à quelqu’un s’il sait pourquoi ce con de rideau de douche y fait rien que de coller aux fesses ? Ne pas oublier de gifler celui qui m’a tout pourri tout mon chéquier en écrivant des millions de bisous à Damoon et en signant AESD…. Très drôle… Ne pas oublier que peut-être les remerciements ça fait chaud. Ne pas oublier que Alain Bashung était un grand artiste.

Comments:
trop marrant ton truc de moustachutz, c'est des cours de bear pas d'électricité... tata tata tataaaaaa (début de tango)... donc tu fais une formation ? moi j'apprends l'électronique, je suis en train de fabriquer ma première éolienne... en carton et super faible au niveau énergie mais chuis trop content...
Marine est gentille en disant que besancenot est un staline sans moustache, pourquoi pas le pen c'est hitler avec du bide... MDR! besancenot c'est le petit trou des capitalistes, la blague des médias, le faux postier, ce que didier vampas est au punk et à la ratp, un fake!
Sont cons ces acteurs politiques tè!
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?