mardi, mars 03, 2009

 

Fuckboroughts, 28th avenue.

D’habitude les Cesars c’est fait pour piquer un gros roupillon pendant deux plombes ben là je dois dire que pour une fois il se passait des trucs du coup impossible de fermer un œil même pendant le César du meilleur décor "Le décor dans un film c'est comme la lune à son zénith elle ne bla bla bla" Rien, que dalle, trop court. Apu dodo. Pfffff. Tour à tour je me suis inquiété devant l’essoufflement de De Caunes, j’ai admiré la Sobrieté d’Elza Zylberstein qui, la pauvre, ne sait plus s’exprimer correctement en français et colle des "god" et des "amazzzzing" à chaque fin de phrase. Du coup on comprend mieux la fatigue de De caunes et on percute vite pourquoi il l’a largué. J’ai applaudi les sketches de Cécile Cassel et de Julie Ferrier. Toujours rien compris à l’accent improbable de Christine Albanel et à sa coupe Brian Jones. Ce qui est marrant avec Christine Albanel c’est qu’on dirait qu’elle lutte en permanence contre une mèche invisible. Cette fille combine à la fois toute la suffisance de l’attaché de presse et toute l’aigreur de l’artiste ratée. Etonnant. Beaucoup aimé ce jeune sociétaire de la comédie française dans son imitation de Gandhi. Mes yeux font une sortie de route au moment du discours interminable de la grosse dame à propos de Dustin (Dustain) Hoffmann. Je me dis que finalement elle ne serait pas nommée au Cesar de la meilleure remise de Cesars. Je remarque que Guillaume Depardieu n’est pas venu chercher son César et que Dupontel est décédé. Bravo, on me dit jamais rien à moi. En revanche, faudrait faire passer l’info aux gars qui votent aux victoires de la musique : Bashung lui, n’est pas encore mort. Ca fait vraiment chier de le voir comme ça. Je l'ai vu deux fois sur scène et j’ai un profond respect pour cet artiste, il est donc inutile de dire que j’ai trouvé complètement déplacée cette déferlante de récompenses. Et une fois mort vous lui remettrez quoi ? la légion d’honneur ? Je ne sais pas pourquoi mais je sens que les cérémonies de 2010 auront comme un air de Dirty dancing… Dépêchez-vous de voter alors. Effaré devant la "Morrisonnisation" de Saez (comme quoi c’est super important de faire gaffe à son alimentation chers trentenaires, sinon vous voyez ce que ça peut donner alors pensez à vos cinq fruits et légumes par jour les enfants…) Que dire de ce Saez ? Sinon qu’il existe déjà un Bertrand Cantat et qu’il la fait mieux que toi la prose insurrectionnelle et l’intonation indignée. Le coup du gars énervé pour masquer les lacunes ça ne prends plus bouboule. Next. J’imaginais les types à la réalisation : "Dis, t’entend ce qu’il dit l’autre avec sa tignasse ?" "Hein ?" "Putain t’es con tu m’as réveillé…" "Ben écoute." "Mais on s’en fouuuut, c’est des jeunes, ils s’amusent…" Ah c’est au tour d’Anais, cool on va rigoler. Ah ben ça ne rate pas. Mettez-vous à la place du gars qu’est chopé au pif par l’artiste pour monter sur scène. Le type il a rien demandé mais rien alors, d'abord on le sort de son roupillon, puis on le fait monter sur scène, on lui demande de bien se placer face caméra et on le colle sur un canasson devant quelques millions de téléspectateurs et le choual y manque de se casser la gueule. Pas de chance vieux. Rideau. Fin du spectacle. Presque étonné qu’on n’ait pas remit un César d’honneur à Cécile Vannier. Ben tant qu’on y est. Pourquoi on en parle autant de cette pauvre fille ? Doit-y avoir un truc là-dessous mais je n’arrive pas à voir la ficelle sur ce coup là… Pourquoi le président et tout le gouvernement au garde-à-vous sur un air de Candle in the wind alors qu’ils ne bougent pas le petit doigt quand un journaleux se fait flinguer dans un coup d’état au Zaïre ou au Zimbabwe. Pourquoi ? Je sèche… Juste avant de pioncer je vérifie encore une fois qu’on peut tout trouver sur internet de "J’ai un point noir dans la bouche" à "pourquoi mes pets sentent le chou ?". Je ferme les yeux en réalisant que les plus grands socialistes que j’ai rencontrés faisaient tous preuve d'un grand humanisme au bord de la piscine haricot de leurs villas sur les coteaux. Logique me direz-vous ?
Ca sent le chou vous ne trouvez pas ?

Comments:
http://www.musicologie.org/actu/03/03.html

j'adore les "pas content" d'habitude, mais pas les épiciers pas content!

"merde quoi c'est vrai ils vont vendre grave parce que tout les moutons sans gout ni curiosité vont tous acheter leurs disques et pas le mien après les avoir vu à la cérémonie!!!"

C'est vrai qu'il ne faut pas oublier que cette farce est avant tout un long (trop long) publi-reportage sur les deux plus grosses majors.

Kery james se vantera plus tard de n'être pas chez universal et que sa major est à "taille humaine" blah blah blah...

Epiciers...
 
elsa zilberstein c'est un laideron, elle a piqué ses mâchoires à jaws, et encore on a la chance de ne la voir que sous des projos! sans parler du regard de poule malade et de son nom de maladie vénérienne!
 
j'ai vu la perf de saez... totalement d'accord avec toi! Une orthophoniste pour le petit saez siouplait? les "a" comme il fait je ne connais pas. par contre je sais pourquoi ils font tous ça dans le rock français, c'est technique, ils ne savent pas projeter le français... des cours de chants pour les nullos du faux rock français!
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?