mardi, décembre 16, 2008

 

Fuckboroughts, 17th avenue.

Hier soir j’ai regardé France 3 le truc sur la cuisine. Assez instructif. J’'ai appris plein de trucs 1 : les jeunes sont cons (on s’en doutait un peu) 2 : la cuisine ça rigole pas (on s’en doutait aussi). Ah ben ça. Intéressant de voir une discussion entre deux générations de profs, l'ancien qui estime devoir accompagner les élèves et le jeune prof qui lui reste planté sur ses positions et sur de l'enseignement strictement professionnel. Ca résume tout. Les parents démissionnent, les profs démissionnent alors qui a raison ? Le prof qui dit qu'on doit éduquer les enfants parce que les parents ne le font pas ou celui qui dit que c'est aux parents de se prendre en charge ? Prof c'est pas parent ou sans doute il faudrait des profs pour les parents m'enfin on s'en sort pas. Ben voila, le coeur du problème il est un peu là : on s'en sort pas. Pourtant doit bien exister un chemin entre le trop et le trop peu. J'ai passé vingt piges à rejeter l'autorité et comble de paradoxe je trouve que ça a quand même du bon... Suis-je réac ? J’aurais dit bon sens. Maintenant allez leur dire. Je pense pas et je n’ai jamais pensé que le respect soit une histoire de "tutoiement" En Espagne, les élèves tutoient les profs, en Italie aussi d'ailleurs et y a du respect. Plus qu'en France ? Rien à voir. Notre gourou, Jean Ortiz disait toujours : "on rit avec le prof jamais du prof". "On rit devant, jamais derrière". Made in éducation hispanique. Alors peut-être c'est tout notre modèle éducatif qu'est à revoir. Finalement les enseignants et la police française ont un seul et même problème, majeur je ne vous le cache pas : la jeunesse française. Quelle différence avec la police anglaise me direz-vous ? Sur la population anglaise le policier symbolise l’aide avant la répression. En France il est d’abord symbole de répression. En France, le professeur est figé ligoté par l’éducation nationale et sa spirale de règles étriquées. En Espagne, en Suède, au Danemark, le professeur se pose en guide, presque coach. Alors vous me direz que c’est peut-être (aussi) le rôle de l'état. En France, l'école est un outil étatique, une éducation de masses. Je répondrais : qu'il file déjà à bouffer à ses habitants, le reste on verra. Seulement faut croire que ce n'est pas une priorité alors continuons à écouter du Mc Solaar aux enfoirés, ça arrange tout le monde. Je m'interrogeais sur l'intérêt d’émissions comme celles de hier soir. Au pire ça fait des cuistots ptet mieux que des Gauthier.... Voila c’est ça, des classes de toques bien mieux que des hordes de Gauthier... Héhé. Même si je préfèrerais voir aussi le parcours de menuisiers, de maçons, de boulangers et allez soyons fou de comptables, de jeunes lettrés mais là on nage en pleine SF alors que la culture est disponible partout et gratuitement pour tous on replonge en plein 19e siècle : les nobles éduqués et les gueux. Pourtant effectivement il y a de la culture partout, le scolarisé pouvant se réfugier dans la bibliothèque de son établissement, le non scolarisé sur Internet, allumer son poste de télévision : Arte, France 5, les émissions du soir Taddei etc… Les revues… L'argent n’est pas un argument, puisqu’ils en trouvent pour entretenir la mèche et payer le forfait du I-phone. Ahhhhh la mèche (j’aurais pu dire le survet’ comme s’il y avait cours de sport tous les jours) Sans doute ils préfèrent rester cons. Il est là le soucis : Ils préfèrent être cons. Etre con c'est classe. C’est classe et ça rapporte... Parce que pardon mais Castaldi par exemple ça réveille pas la cervelle et il est payé combien déjà ? 105000. Le pof il est à ? 105000 le pof. Hum. Le gars qui fait le docu sur la bible sur Arte, le chercheur miteux, tu crois que ça rapporte ? Tu crois qu’il gagne combien ? Pi ça fait pas rêver... Tout gris le gars. Affligeant mais c’est comme ça. Nous sommes d’accords être con ça rapporte. Ben oui. Ces cons-là seront même pas foutus de faire la révolution, surtout pas malheureux ! Sont même pas conscients de leurs conditions puisqu’ils n’ont aucun recul. Kikiva mettre l'essence dans le 4x4 ? Un sévère génération de zombies. Les mini meufs des années 1980 voulaient faire juge Alphen dans la vie aujourd'hui, les gosses veulent être Lorie ou Mesrine au mieux Zidane. Les boules, moi qui voulais vendre des saucissons parce que je trouvais ça bon le saucisson. Non c’est vrai j'aimais bien avec du beurre et du pain frais. Pi après j'ai préféré les bédés au saucisson alors j'ai voulu avoir une maison de la presse. Depuis j’arrête pas de faire des rechutes. Dernier exemple en date : Samedi 18h45. Agen. Théatre Florida. Fin d'itws, il a fallu que je cavale à l'autre bout de la ville, sous la pluie froide de décembre, pour traquer le dernier tome de l’intégrale Spider-man et la traduction des Kindly ones. Vous y croyez vous ? Jusqu’à ce que j’arrive devant. Toujours la même sensation dès que j’arrive dans une librairie. Y a plein de bouquins. Ca sent bon. Il fait chaud, y a de la lumière. De la lumière. Les livres sont beaux. Ils craquent comme une baguette chaude. Hop ressorti avec mes deux intégrales. 50 €. Pris deux poches pour ne pas les mouiller (achat avec préméditation ç’est plus grave votre honneur) rangés soigneusement dans mon sac (l’impression de faire ce geste depuis que je sais marcher, après mûre réflexion je fais effectivement ce geste depuis que je sais marcher puisque déjà au cours élémentaire j’échangeais mes goûters contre ces maudits Strange). Et hop reparti direction théâtre. De nos jours je maintiens ce que je dis depuis un certain moment : le mythe du génie méconnu non reconnu ç'est finito : si t'as du talent t'es reconnu. Avec le net et tous les You tube Daily motion de la terre : Da vinci ne dort plus à côté de chez vous sans le savoir. Même si t’as une grosse bite je peux le savoir. Revenons à nos bouquins. Vous allez me dire : "Mais tu peux en emprunter des bouquins autant que tu veux" Et là je vous dit : Ah mais atteeeeeention ! Le bouquin, ben il faut qu'il soit à moi. Ah ben oui. Je déteste qu'on me prête les livres et plus encore prêter mes livres. J'allais à la bibliothèque quand j'étais petit mais dès que j'aimais le bouquin hop je l'achetais. C'est comme la brosse à dent du voisin c'est presque son histoire pas la mienne et puis y a le côté propriété et priorité sur la découverte Vous en faites quoi de ça hein ? C'est quand même MON livre, c'est MON histoire, c'est MOI qui l'ai découvert et c'est MOI qui le conseillerait si j'ai aimé pour pouvoir dire : "t'as lu les peaux transparentes ? C'est génial". Alors que ce soit un môme avec une queue à dada sur un nuage et plein des boules en cristal autour, des vieux avec des carapaces, un cochon qui renifle les culottes ou un papa eau chaude/froide qui devient panda géant avec son copain la truie violette (remarquez y a toujours des petits cochons quelque part) ça fait du bien de pouffer devant des cases à n’importe quel âge et ça fait kiffer les pandas géants. Non ? C’est quand même bien les émissions sur la bouffe vous ne trouvez pas ? Non ? vous dites ça parce que vous etes trop jeunes pour avoir vu les recettes de Michel Oliver. Ben moi quand je fais de la purée Mousline je suis sûr que tout le monde en reprend y a ceux qui dans un vaste revival purée font un petit volcan pi y a les ceux qui sont pas fans de purée alors ben du coup on se demande avec quoi ils font un petit volcan ceux là…. Perso j’ai arrêté les volcans je préfère les patates au four avec une sauce crème fraiche basilique. Ce post n’a absolument aucun intérêt. Foutu pour foutu : Un surveillant de baignade : "Monsieur arrêtez tout de suite de faire pipi" Le coupable penaud rétorquant "mais pourquoi tout le monde le fait !!!!!" Le maître nageur : "oui mais pas du plongeoir". Vous avez raison pipi dans lo cérigolomécésalo. Mécérigolo. On me demandait hier si la poésie des femmes me touche. Est-ce que les femmes me touchent ? Perso, je préfère celles qui me tripotent à celles qui me touchent. De toute façon ça fait plus de dix ans que ce que les gens disent ou pensent j’en ai plus rien à foutre. Les gens disent. Les gens disent. Je dirais que je n’aime pas les gens qui disent, j’aime les gens qui font. Les gens qui disent ne m’interressent pas en rêgle générale. Rien à voir mais Etienne Chatillez c’est Thurston Moore. Rien à voir mais je ré-attaque la radio le 02-01-08. Qu’on se le dise. Rien à voir mais "chaque jour nous éloigne de la Barbara" disait ce monsieur hier soir en voulant dire barbarie, en fait de lapsus Barbara ça marche très bien aussi.

Comments:
Encooore avec ton castaldoche???
j'avoue que ta logique me trouble: le mec est payé 105 00€ pour faire le clown à la tv, autant dire qu'en plus de laisser de longs temps libre c'est une activité des plus simples , et nous, de l'autre coté, on paye (de plein de manières en plus) pour le regarder bacler le role du clown à la tv et au final, par un petit coup de baguette narcissico-magique c'est lui le con?

tu avoueras quand même que ta logique est partisane!
 
J'ai une logique moi ?
 
peut-être pas en effet... c'est plutot celle que t'insuffle la tv que la tienne propre... va voir le film sur la fabrique du consentement, le vieux bouquin de chomsky, sur le blog de notre ami anarveg, ça parait long mais c'est plus court qu'un prime de la star ac et sans nicos en plus (et combien il palpe nicos en parlant de ça?, à mon avis au moins deux fois plus que castaldoche):

http://anarveg.blogspot.com/2008_12_13_archive.html
 
chuis allé voir un film de (ou sur) Chomsky pendant les alternatives du cinéma...

J'ai pioncé tout le long...
Ce que j'ai vu c'était bien mais c'était long....Long....

Pi un peu chiant aussi quand même

J'ai honte.
 
c'est l'effet mermet ça, c'était chomsky et compagnie non? c'est le dernier yaourght de mermet la profiteuse... le mien de film est plus sympa mais peut etre que ton cas est trop avancé et que tu es irrécupérable, seule la tv peu alors s'adresser à toi... merde j'ai honte... moi aussi... frissons dans le dos...
 
Moi je propose qu'Anarveg (ou Mica) nous fasse un cadeau de Noël et évite de nous saouler avec ses commentaires jusqu'à la nouvelle année....
Ce serait mon plus beau cadeau de Noël !
Par avance, merci !
 
bien d'accord avec ce dernier com! epargnez nous un peu!
 
@Mica : Non mais l'écran il était tout petit, le son tout pourri et puis il faisait chaud.... Tu connais aussi bien que moi les cinoches de Bancal city...
Finalement est-ce une excuse ?

@anonymes : reconnus !!!
 
Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?