dimanche, janvier 28, 2007

 

Alors allons danser.

De la violence et des mots. La droite comme la gauche. J’ai écouté la dernière chanson réac' de Sardou, un artiste vitreux que j’aimais écouter quand j’avais 13 ans. Je me souviens d’un live où les seins brûlants des femmes passaient à deux pas de mes dix doigts et bien plus tard, la première fois que j’ai fait l’amour je l’ai fait en chantant. Je sais pas pourquoi je l’aime bien ce gars là, sans doute parce qu’il n’en a plus rien à foutre de rien. A 60 balais, il fume toujours ses deux paquets par jours et persiste à dire que c’est bon pour la voix. Je l’aime bien parce qu’il me rappelle mon père, sauf que le mien est de gauche. Même caractère de merde, jamais d’accord, jamais content, toujours méchant. J’aime bien ces mecs. Pas des donneurs de leçons, pas de "fais pas çi, fais pas ça". Fais comme t’as envie mais vient pas faire chier ou pleurer si t’es tombé. Never explain, never complain. Et puis on vient du sud. Par tous les chemins, on y revient. Je crois sincèrement que je préfère un bon gars de droite, droit dans ses bottes, qui assume ses idées les plus crades mais qui n’hésite pas à tailler dans le lard quand il se sent trahi ou à flinguer le premier connard qui s’éloigne de son programme, que des bandes de crétins pro-Royal qui n’en pensent pas moins et aux idées bien plus glauques mais policées au politiquement correct… Et puis j’ai rencontré des gens de droite vraiment bien, qui m’ont fait comprendre que la politique c’est rien, du vent, une idée, que l’on défend mais qui n’empêche pas de trinquer en découpant une côte de bœuf, de respecter et de vanner. La colère, l'envie et la rancœur, la peur de perdre ses privilèges j’ai découvert ça chez les autres, en façe, ceux qui ont une rose à la boutonnière et une ortie dans le cœur. Mais rassurez-vous, pour ceux qui s’inquiètent et se demandent si je vais encore voter à gauche, comme d’hab' quitte à se faire enfiler autant le faire en chantant, la fleur au fusil. Je continuerais donc à sucer, chers camarades, mais j’embrasse plus. Je ne sais pas si c’est dû à la dédicace de Manœuvre dans le R&F de ce mois-ci mais la fréquentation de ce blog a triplé en trois jours… Pas mal de phoners à gérer pour vendredi soir. ; J’ai trouvé la saison 5 des Sopranos pour moins de 20 € et reçu les 2&3 des X-files. Je viens de finir "21 grams", j’aime bien ces films qui puent la fatalité, la vodka et la special K. 21 grammes le poids de l’âme.
En fait ç’est vous qui avez raison, la magie ça tient pas à grand chose.
Je dirais même presque à rien.
Du vent.

Comments: Publier un commentaire

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?